Translate

mercredi 27 janvier 2016

Don européen de 158 véhicules de santé pour la Tunisie

L’Union européenne (UE) offre 125 véhicules pour renforcer les services de santé de 13 régions défavorisées de Tunisie.

VoituresCes 125 véhicules, dont 67 véhicules tout-terrain pour les équipes médicales d’intervention, 48 utilitaires pour le transport du personnel médical et 10 ambulances équipées, ont été livrés, aujourd’hui, mardi 26 janvier 2016, au ministère de la Santé.

Seront offertes très prochainement 33 ambulances supplémentaires, portant le total à 158 véhicules, tous destinés aux services de santé des gouvernorats de Béja, Gabès, Gafsa, Jendouba, Kairouan, Kasserine, Kebili, El Kef, Médenine, Sidi Bouzid, Siliana, Tataouine et Tozeur.

Ces véhicules viennent renforcer le parc automobile existant des services de santé de ces gouvernorats et permettront aux équipes médicales d’être plus efficaces et d’intervenir plus rapidement pour les urgences.

Ce don de l’UE ne représente qu’un volet du Projet d’appui à la réduction des inégalités sociales et aux services de soins de santé dans les régions défavorisées en Tunisie (PAZD2). Il sera complété par la livraison prochaine d’importants lots de matériel et équipements médicaux faisant défaut aujourd’hui.

Cette amélioration matérielle de l’offre médicale est également assortie d’un important volet de renforcement des capacités en appui aux réformes menées par le ministère tunisien de la Santé, en particulier concernant la carte sanitaire, la prise en charge des pathologies chroniques, l’éducation thérapeutique ou encore la surveillance épidémiologique.

En complément au PAZD2, un important programme d’infrastructures, dans le cadre du programme d’appui à la relance phase 2, est en cours d’achèvement au bénéfice des mêmes gouvernorats. Il couvre la construction de 13 centres de santé intermédiaires, proposant une offre de soins élargie, ainsi que la réhabilitation de 60 centres de santé de base. Le PAZD2 permettra de doter ces structures de santé des moyens nécessaires aux consultations de dépistage et de diagnostic, y compris pour des prestations plus spécialisées notamment dans les domaines de l’ophtalmologie, la gynécologie et la dentisterie.

Dans son intervention à cette occasion, Laura Baeza, ambassadeur de l’UE en Tunisie, a déclaré : «Améliorer l’offre et la qualité des soins de santé figure au cœur des préoccupations des régions et est une priorité du ministère de la Santé : de ce point de vue, ce don est parfaitement en phase avec les besoins et je suis heureuse que l’UE contribue à apporter une réponse concrète aux attentes des tunisiens».

Ces deux programmes de l’UE mobilisent environ 44 millions de dinars (MD) en faveur des services de santé des régions défavorisées de Tunisie.

Source de l'article Kapitalis

Aucun commentaire: