Translate

dimanche 24 janvier 2016

Au Maroc, le 5e Forum Euromed-Capital met l'accent sur le partage de croissance

C’est au coeur de Casablanca que s’est clôturée vendredi, la cinquième édition du Forum Euromed-Capital. Un rendez-vous très attendu qui a rassemblé de nombreux investisseurs et entrepreneurs des deux rives de la méditerranée, représentants de plus de 15 pays à travers le monde


Une édition 2016 qui met résolument l’accent sur le continent africain avec des thématiques clés comme celles du partage de la croissance, l’internationalisation des entreprises ou encore les enjeux futurs du private equity.

Véritable temps fort de ces deux jours d’échanges, une première plénière qui a réuni Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre français et actuel président de la Commission des affaires étrangères et des forces armées du Senat français, Jaloul Ayed, ancien ministre des Finances de Tunisie, Mohamed El Kettani, PDG d'Attijariwafa Bank ainsi que Saïd Ibrahimi, CEO de Casablanca Financy City Authority. « Dans notre ADN il y a la notion de partage de croissance, nous avons été créé pour pouvoir mettre en avant les opportunités d’investissement sur l’ensemble du continent et permettre de drainer les capitaux afin d’aider au financement de la croissance sur le continent », a rappelé à cet effet Saïd Ibrahimi.

L’occasion également de faire passer un message, a souligné pour sa part Mohamed El Kettani, PDG d'Attijariwafa Bank, qui a mis l’accent sur la nécessité de changer le regard porté sur le continent et l’importance d’une véritable volonté politique du nord à cet égard. « Nos préjugés sont nos grands ennemis », a-t-il déclaré, rappelant par la même occasion la rentabilité des activités financées par Attijariwafa Bank dans les pays d’Afrique subsaharienne.

Une édition qui s’est également penchée sur les difficultés d’accès au capital pour les TPE (très petites entreprises) et les PME (petites et moyennes entreprises). « Quand j’ai pris les rênes du ministère des Finances en 2011, j’ai posé cette question : est-ce qu’il y a une stratégie pour les TPE et PME ? J’ai été surpris par la réponse, car il n’y en a pas. On a toujours posé cette problématique comme étant une difficulté d’accès au financement bancaire, c’est vrai, mais il y a un autre problème plus profond qui est la difficulté d’accès aux fonds propres », a souligné Jaloul Ayed, ancien ministre tunisien des Finances qui n’a pas non plus manqué d’évoquer la contestation sociale qui secoue de nouveau la Tunisie depuis près d’une semaine.

« La croissance est un sujet collectif, il y a donc une volonté commune pour créer la croissance. Aussi, il faut pouvoir mieux la partager. Je pense qu’aujourd’hui nous avons une sorte de consensus qui fait que une meilleure croissance, il faut à la fois l’ouverture aux uns et aux autres, mais aussi la réforme. Dans ce monde aujourd’hui, pour partager la croissance, il faut que nous soyons sans cesse en train de nous adapter aux conditions de l’économie mondiale », a déclaré au HuffPost Maroc l’ancien Premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin.

Une édition qui marque également le 10ème anniversaire d’Euromed Capital. À l'initiative de Bpifrance, du groupe Siparex et d'AfricInvest, l'association s'est dotée en 2015 d'une nouvelle gouvernance avec directoire présidé actuellement par Isabelle Bébéar, directrice de l'International et de l'Université de Bpifrance, et d'un Conseil de surveillance, présidé par Dominique Nouvellet.

Par Adeline Bailleul - Source de l'article Huffpostmaghreb

Aucun commentaire: