Translate

jeudi 28 janvier 2016

Lutte contre le terrorisme : nécessité d’une coopération étroite entre l’UE et l’Algérie (Europol)

Le directeur de l’Office européen de police (Europol), Rob Wainwright, a souligné, mardi à Bruxelles, la nécessité d’une coopération étroite entre l’Union européenne(UE) et les pays tiers dans la lutte contre le terrorisme et en particulier avec l’Algérie, qui a acquis une expérience dans ce domaine.

Le directeur de l’Office européen de police (Europol), Rob Wainwright" L’UE souhaite renforcer sa coopération avec les pays tiers en matière de lutte contre le terrorisme, notamment avec l’Algérie qui a engrangé une expérience dans ce domaine. Nous voulons profiter de l’expérience de ces pays", a-t-il déclaré lors d’un séminaire organisé au Parlement européen sur la réponse de l’UE au terrorisme.

Selon le premier responsable d’Europol, l’office coopère avec plusieurs partenaires européens, ainsi qu’avec des pays et organisations tiers.

" L’échange d’informations avec ces partenaires se fait sur la base d’accords de coopération ", a-t-il expliqué, regrettant que " l’Algérie n’ait pas conclu d’accord formalisé avec Europol ".

Deux types d’accords déterminent la nature de la coopération d’Europol avec les tiers. Les accords stratégiques permettent aux deux parties impliquées d’échanger toutes les informations, à l’exception des données à caractère personnel, tandis que les accords opérationnels autorisent également l’échange de données à caractère personnel.

" Notre collaboration se fait par le biais d’Interpol " qui figure dans de nombreux aspects du travail opérationnel d’Europol, a-t-il indiqué.

Le Conseiller du Coordinateur de l’UE dans la lutte anti-terroriste, Gunther Sablatting, a plaidé, de son côté, pour le renforcement des liens de coopération entre les pays tiers puis entre ces pays et l’UE en matière de lutte contre le terrorisme.

" Il est important de tisser les liens entre les différents pays d’une même région et entrer en contact avec les services européens ", a-t-il déclaré au cours de ce séminaire, mettant l’accent sur la nécessité de " disposer d’un dialogue dans la lutte contre le terrorisme ".

Selon cet expert, de nouvelles initiatives et projets seront lancés prochainement dans l’objectif de renforcer la coopération de l’UE avec les pays tiers en matière de lutte contre le terrorisme notamment avec les pays d’Afrique du Nord, du Moyen Orient, des Balkans et avec la Turquie.

" Il y a lieu de conclure des accords avec ces pays. Mais la conclusion d’accords pour le partage des informations prends du temps ", a-t-il averti.

" Nous essayons de trouver des solutions pour coopérer avec les pays tiers ", a-t-il ajouté, soulignant l’impérieuse nécessité d’une coopération entre les Etats pour combattre le phénomène de la radicalisation et des jeunes européens partis rejoindre les rangs du groupe autoproclamé Etat islamique et qui concerne plus de 5.000 cas.

La Commission européenne a proposé dans le programme européen en matière de sécurité 2015-2020 qu'elle a présenté en avril 2015 d'amplifier le rôle d'Europol en établissant un centre européen de la lutte contre le terrorisme, qui fera office de plateforme permettant aux Etats membres de renforcer l'échange d'informations et la coordination opérationnelle.

Source de l'article APS

Aucun commentaire: