Translate

mardi 7 mars 2017

Trois documentaires sur la Méditerranée au féminin

Tisseuses de rêves d’Ithri Irhoudane
Le festival Cinemed et la médiathèque centrale Federico Fellini ont proposé trois rendez-vous consacrés au documentaire méditerranéen les 23, 24 et 26 février.
Sur le thème de la Méditerranée au féminin, trois documentaires de création sur les femmes ou réalisés par des femmes sont à découvrir et vous transporteront de l’Égypte au Maroc en passant par l’Italie et la Tunisie.
Les séances se déroulent à la médiathèque Fellini à Montpellier, place Paul Bec, arrêt tramway Antigone. Les films sont proposés en version originale sous-titrée français. Entrée libre.

Les documentaires :

Rivages d’Irene Dionisio, jeudi 23 février à 18h, En présence de la réalisatrice Irene Dionisio et de Christophe Leparc, directeur du Festival Cinemed.Sixième documentaire d’une réalisatrice italienne, ce film porte la Méditerranée au cœur de son récit, une mer qui fait lien entre ses rives, parfois de manière inattendue. Rivages évoque deux destins parallèles de part et d’autre de la Méditerranée. La rencontre de Vincenzo, gardien de cimetière à Lampedusa et de Mohsen, facteur à Zarzis en Tunisie offre un regard différent sur le drame des migrants.
La Fiancée du Nil d’Edouard Mills-Affif, vendredi 24 février à 18hEn présence du réalisateur Edouard Mills-Affif.
Direction le delta du Nil où un drame se joue dans une famille égyptienne traditionnelle. Comme des milliers de jeunes filles dans le monde, Heba doit épouser un homme qu’elle n’a pas véritablement choisi. Ce documentaire nous plonge au cœur de cette famille en suivant Shérif. Oncle de la fiancée et co-auteur du film, il lutte contre le poids de la tradition pour faire triompher l’amour… Un film plein d’énergie construit sur une trame narrative quasi frictionnelle.
Tisseuses de rêves d’Ithri Irhoudane, dimanche 26 février à 16h.
Devant la caméra d’Ithri Irhoudane, journaliste et réalisatrice marocaine, un groupe de femmes berbères du Moyen Atlas marocain, tisseuses de tapis, évoquent leurs savoirs faire, leurs traditions, leurs goûts de la liberté. Un de leurs rêves est de monter une coopérative pour développer l’économie de leur hameau et assurer un meilleur avenir à leurs enfants. Un portrait de femmes déterminées prêtes à prendre la route pour accomplir leurs rêves…




Source de l'article E-metropolitain

Aucun commentaire: