Translate

samedi 28 juillet 2018

Renforcement des capacités de gestion durable des lixiviats en Méditerranée dans le cadre d’un projet financé par l’UE

Five-day regional capacity building activity in Beirut

Le projet SWIM-H2020 SM, financé par l’UE, a organisé à Beyrouth une activité régionale de renforcement des capacités de cinq jours (25-29 juin 2018) qui comprenait une visite d’étude des installations de traitement des lixiviats au Liban et le lancement d’un processus d’échange d’expériences entre pairs méditerranéens travaillant sur la gestion des lixiviats.

Cette activité a été mise en œuvre dans le cadre du volet Horizon 2020 du projet afin de s’attaquer au problème sérieux de l’élimination des substances dangereuses comme les lixiviats. Elle a été combinée avec une formation SWIM-H2020 SM nationale à l’attention des parties prenantes libanaises sur le même sujet. Jusqu’à présent, le projet a tenu un certain nombre d’ateliers et de consultations sur la participation du secteur privé dans les infrastructures de l’eau, tandis que d’autres activités suivront sur la gestion intégrée des ressources en eau, la réduction de la pollution industrielle et le coût de la dégradation de l’environnement.

Le projet SWIM-H202020 SM (Mécanisme de soutien 2016-2019 du programme sur la gestion intégrée et durable de l’eau et de l’initiative Horizon 2020), financé par l’Union européenne, vise à contribuer à la réduction de la pollution marine et à une utilisation durable des ressources en eau rares dans les pays d’Afrique du Nord et du Proche-Orient (Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, [Syrie] et Tunisie).

Pour en savoir plus

Également disponible en

Aucun commentaire: