Translate

samedi 28 juillet 2018

Les résultats du projet MED TEST II financé par l’UE révèlent le potentiel d’une production plus propre et économe en ressources en Égypte

The UNIDO MED TEST II project

Le projet MED TEST II de l’ONUDI a mis en lumière, dans 28 industries, des exemples probants sur la façon dont le concept RECP peut aider les entreprises à réaliser de précieuses économies d’énergie, d’eau et de matières premières

La semaine dernière, lors d’un événement national de diffusion au Caire, les économies innovantes des entreprises ont été présentées, montrant que la production efficace des ressources peut devenir le moteur d’une croissance verte en Égypte.

L’expansion de l’économie égyptienne, conjuguée à la croissance rapide de la population, fait peser une pression insoutenable sur les ressources disponibles du pays. De même, la croissance de l’industrie et l’augmentation des coûts de l’énergie et des matières premières importées continuent de mettre en péril la compétitivité de l’industrie égyptienne en pleine croissance et la croissance économique dont le pays a tant besoin. Par conséquent, la nécessité d’un modèle de croissance économique, qui peut à la fois assurer une prospérité généralisée et une bonne gestion des ressources, est devenue encore plus fondamentale, non seulement pour garantir le capital naturel de l’Égypte, mais aussi pour stimuler la productivité et la croissance de l’industrie égyptienne.

Depuis 2015, le projet MED TEST II du programme SwitchMed, financé par l’UE, a démontré, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), la rentabilité d’une production propre et efficace en ressources (RECP) dans 28 industries du secteur alimentaire et chimique en Égypte.

Pour en savoir plus

Également disponible en

Projet connexe
Encourage la transition des économies du Sud de la Méditerranée vers des profils de consommation et de production durables et vers l'économie verte. Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye,…

Aucun commentaire: