Translate

samedi 28 juillet 2018

Tunisie – BERD: vers l’élaboration d’une stratégie pour la période 2018/2023

Berd-Tunisie-L-Economiste-Maghrebin
Zied Laadhari, ministre du Développement (à droite), Pierre Heilbronn, Vice-président de la BERD, Janet Heckman, directrice exécutive de la région Sud-est de la Méditerranée et Antoine Salle de Chou, directeur du bureau de Tunis.

Le ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale Zied Laadhari s’est entretenu, hier, avec le Vice-président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) Pierre Heilbronn, et ce, en présence de la directrice exécutive de la région Sud-est de la Méditerranée Janet Heckman et le directeur du bureau de la Banque à Tunis Antoine Salle de Chou.

Cette réunion a été une occasion pour examiner la coopération entre la Tunisie et la BERD, notamment dans les domaines de transport, de l’énergie et de l’assainissement, ainsi que les projets à mettre en œuvre au cours de la période à venir.

Ainsi, l’élaboration de la première stratégie quinquennale entre la Tunisie et la BERD pour la période 2018/2023 a été sous la loupe des deux parties. Cette stratégie est basée essentiellement sur l’encadrement de la coopération bilatérale, en vue de renforcer la compétitivité de l’économie tunisienne et des secteurs prometteurs, à l’instar de l’agriculture, l’industrie et le secteur bancaire aussi bien que le soutien des petites et moyennes entreprises (PME).

Il a, dans ce sens, évoqué la contribution effective de la Banque dans l’organisation d’un Forum international de haut niveau sur le partenariat entre les secteurs public et privé qui aura lieu le 18 septembre 2018.Dans ce cadre, Zied Laadhari a exprimé sa satisfaction de la coopération entre la Tunisie et la BERD et son développement au cours des dernières années, notamment en ce qui concerne le soutien du secteur privé.

Pour sa part, Pierre Heilbronn a valorisé les réformes économiques entamées en Tunisie au cours de la dernière période pour stimuler l’investissement national et extérieur, soulignant l’engagement de la Banque de soutenir davantage le secteur privé et de financer les projets publics inclus dans le plan quinquennal 2016/2020.

Source de l'article l’Économiste maghrébin

Aucun commentaire: