Translate

jeudi 17 juillet 2014

Euromed Audiovisuel: les co-productions cinématographiques ont doublé dans le sud de la Méditerranée



Les coproductions audiovisuelles sont en hausse dans la région sud de la Méditerranée, indique un rapport récemment mis à jour et compilé par Lucas Rosant, le coordinateur de Dubai Film Connection, pour le programme Euromed Audiovisuel financé par l'UE. 
Les coproductions dans le secteur de l’audiovisuel dans la région sont en augmentation constante : de 17 en 2006 à 40 en 2013, avec plus de 26 films en post-production. Ce phénomène est particulièrement remarquable dans la réalisation de documentaires, où le chiffre est passé de 0 coproduction en 2006 à 11 en 2013, avec 6 documentaires coproduits actuellement en post-production.
 
L'Europe est le principal partenaire pour les pays de la région, avec 75 pour cent des films co-produits. En Europe, la France et l'Allemagne sont impliqués dans près de la moitié des coproductions - respectivement 39 pour cent et 12 pour cent - avec quelques coproductions associant les deux pays.
 
Selon le rapport, le nombre de coproductions dans la région a atteint son maximum en 2011, avec 62 films coproduits dont 25 documentaires. Selon son auteur, cela s’explique par différents facteurs dont l’intérêt croissant du reste du monde pour l’Égypte et la Tunisie après leurs révoltes populaires, le succès international des films de la « Nouvelle Vague » israélienne, une hausse dans le financement des projets libanais après le succès économique de Caramel réalisé par Nadine Labaki et de nouveaux investissements publics dans le cinéma tunisien en 2010 ayant eu effet en 2011.
 
La mise à jour du rapport couvre toutes les coproductions audiovisuelles réalisées entre 2006 et 2013 dans dix pays du sud de la Méditerranée : Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Égypte, Palestine, Israël, Liban, Jordanie et Syrie. Elle couvre également les accords de coproductions officiels entre ces dix pays.
 
Le programme Euromed Audiovisuel III vise à contribuer au développement et au renforcement de la capacité du secteur cinématographique dans la région Sud de l’IEVP (Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Syrie, Palestine, Tunisie) et à promouvoir la compréhension mutuelle, le dialogue interculturel et la diversité culturelle, conformément à la « Stratégie pour le développement de la coopération audiovisuelle euro-méditerranéenne», qui a été approuvée par les ministres de la culture de la région euro-méditerranéenne à Athènes en mai 2008. 
 
Pour en savoir plus
Euromed Audiovisuel III – Fiche et actualités
Euromed Audiovisuel III – Base de données juridique
Euromed Audiovisuel – Page internet

Aucun commentaire: