Translate

jeudi 24 juillet 2014

Sommet européen des ports de plaisance de Méditerranée

Sous l’égide de l’Union des Villes Portuaires du Languedoc-Roussillon et de la Fédération Française des Ports de Plaisance, présidées par Serge PALLARES ,une rencontre européenne a été organisée à Saint-Cyprien, en présence des représentants de la Région Languedoc-Roussillon et du Parlement de la Mer présidés par Monsieur Christian BOURQUIN, les Vice-Président de l’UVPLR, Messieurs Thierry DEL POSO et Stéphan ROSSIGNOL, ainsi que Messieurs Tomas GALLART, Président de l’Associó catalana de ports esportius i Turistics et Gabriel SANDOVAL, Président de la Federacion Espanola des associacones de puertos de portivos y turisticos.

SOMMET EUROPEEN DES PORTS DE PLAISANCE DE MEDITERRANEE du 23 juillet 2014 A Saint-Cyprien Catalogne, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’AzurCette rencontre déterminante dans la construction d’une Union véritable pour la Méditerranée a été initiée afin de définir communément, entre l’Espagne et la France dans un premier temps, les perspectives de développement des filières plaisance et nautisme, à l’heure du lancement des politiques européennes 2014-2020 dans et au-delà des territoires portuaires. 

Comme ont pu le démontrer les responsables des fédérations de ports catalans et français de nombreuses problématiques sont partagées, comme les évolutions des profils de clientèles, de plus en plus âgées et volatiles, les pratiques nautiques, de moins en moins axées sur la seule pratique et l’acquisition du bateau ou encore d’autres points comme l’impérieuse nécessité de constituer des offres plus qualitatives relayées par une stratégie de e-marketing et de e-tourisme intégrée. A également été mis en exergue le besoin d’engager des formations ou encore d’initier de forts investissements dans les infrastructures portuaires. En effet pour seulement la Région. Languedoc-Roussillon, on comptabilise pas moins de 241 million d’euros de travaux d’investissement pour les 7 prochaines années, de quoi relancer l’économie et l’emploi sur le territoire.

Ainsi les unions catalanes, espagnoles et françaises se sont accordées à reconnaître plusieurs axes stratégiques forts, bases de leur futur partenariat.

Celui-ci s’articulera autour d’une vision du port comme outil de diffusion de flux économiques et touristiques sur l’ensemble de la cité portuaire et de son hinterland.

Pour ce faire, les unions s’engagent à travailler à des actions communes de promotion et de communication via les TIC, de professionnalisation et de qualification des agents, d’appui aux nouvelles pratiques nautiques et au déploiement de l’excellence environnementale.

Il a donc été unanimement décidé de formaliser ces axes via la signature d’un protocole d’accord devant être présenté aux partenaires le 15 septembre 2014 à Barcelone, puis lors du salon Nautico de Barcelona entre le 15 et le 19 octobre 2014. Les Régions et leurs responsables politiques seront également invités à ratifier cette convention.

Dans un second temps, il est prévu d’élargir la coopération méditerranéenne en intégrant à cette nouvelle Task Force les unions régionales des ports d’Italie, d’Andalousie ou encore des Baléares.

Par Emmanuelle HARRY-CRESTEY - Source de l'article Herault Tribune

Aucun commentaire: