Translate

vendredi 11 juillet 2014

Luxembourg : Voie ouverte pour la finance islamique

Les députés du Luxembourg ont voté mercredi la loi permettant de lancer l’emprunt conforme aux principes de l’islam.

lux-finan-islam

Désormais, il sera tout à fait possible de contracter un sukuk au Grand-Duché, autrement dit l’emprunt obligataire conforme aux préceptes islamiques. Pour ce faire, les élus ont adopté la loi «portant autorisation d’aliénation de trois immeubles administratifs en vue de leur location et de leur rachat ». Deux de ces bâtiments se situent au Kirchberg et le dernier, à Strassen qui vont être cédés à une société publique, qui en sera le véhicule de structuration. Cette dernière émettra, par la suite, des certificats d’une durée de cinq ans.

A noter que l’émission sukuk sera transférée vers les investisseurs au travers d’un syndicat bancaire. Ce qui est similaire à la procédure pour les émissions obligataires classiques. Les investisseurs seront ainsi payés sur base des loyers des occupants de ces immeubles qui seront remis sous tutelle de l’Etat, cinq ans plus tard. Dans le souci de se conformer aux préceptes islamiques, la notion d’intérêts devait être évitée .Cela a été possible de par le fait d’adosser la rémunération des souscripteurs à un actif tangible.

Par le biais de cette opération, le Grand Duché va lever une enveloppe de 200 millions d’euros (266,6 millions de dollars), qui sera consacrée à des projets d’investissement d’intérêt public.
Après le Royaume-Uni, le Luxembourg est le deuxième pays non musulman à émettre un sukuk .Valant plus cher que l’émission d’un financement, il avait été l’objet de réserves de la part du Conseil d’Etat. Mais l’ambition du gouvernement luxembourgeois d’être l’une des premières places de la finance islamique en dehors du monde musulman, a été plus forte.

Par Alain Cohen-Krawczyk -  Source de l'article La lettre de la Méditerranée

Aucun commentaire: