Translate

dimanche 20 juillet 2014

Rencontre "Circulation des idées et des esthétiques en Méditerranée : traduire les savoirs"

Dans le cadre du projet Traduire en Méditerranée, les samedi 19 et dimanche 20 juillet prochains, Transeuropéennes et le Festival d'Avignon organisent avec la See Foundation, du Caire, un Atelier intitulé "Circulation des idées et des esthétiques en Méditerranée : traduire les savoirs".

Il donnera lieu à une rencontre-débat avec le public au site Louis Pasteur de l'Université, le dimanche 20 à 15 heures, dans le cadre des Ateliers de la pensée du festival d’Avignon 2014.

Participeront notamment à ces deux journées : Raed Asfour (Al-Balad Theater, Amman), Jalila Baccar (Familia Productions, Tunis), Issam Bou Khaled (Metteur en scène, Beyrouth), Ahmed El-Attar (SEE Fundation, Le Caire), Nathalie Garraud (Compagnie Du Zieu dans les Bleus, Fère-en-Tardenois), Ghislaine Glasson Deschaumes (Transeuropéennes, Paris), Rolf C. Hemke (Theater an Der Ruhr, Mülheim), Fadhel Jaïbi (Familia Productions, Tunis), Laurent Mulheisen (Maison Antoine Vittez, Paris)

Tant dans l’atelier réunissant auteurs, metteurs en scène, chorégraphes, programmateurs que dans le débat public qui suivra, il s’agit de conduire une réflexion collective sur les enjeux esthétiques et politiques de traduction des œuvres et de la circulation des artistes dans l’espace euro-méditerranéen, en la centrant sur les pratiques.

L'atelier s'inscrit dans la continuité du travail mené par Transeuropéennes et la Fondation Anna Lindh, qui, ont publié en juin 2012 l’État des lieux de la traduction dans la région euro-méditerranéenne , réalisé avec une quinzaine de partenaires, qui porte sur toute la chaîne de la traduction et couvre les 25 dernières années (1985-2010). L'état des lieux porte sur les livres de littérature (y compris la littérature de jeunesse), de sciences humaines et sociales, et aborde également la traduction des œuvres théâtrales. Fruit d’un travail collectif de presque 3 ans, qui a impliqué divers acteurs – chercheurs, écrivains, traducteurs – et institutions – éditeurs, organisations de traduction, lieux de formation des traducteurs – l’État des lieux de la traduction tend au Partenariat euro-méditerranéen un miroir : à la lumière de la traduction, quelle est en effet la réalité des échanges entre les rives ?

Pour en savoir plus : Lire l'argumentaire

Sur le web :

Source de l'article Les Transeuropéennes

Aucun commentaire: