Translate

mercredi 5 octobre 2016

Le prix Zyriab distingue 3 musicologues arabo-méditerranéens

La cérémonie de remise du prix Zyriab s’est déroulée, samedi, au palais Ennejma Ezzahra, à Sidi Bou Said (banlieue nord de Tunis).

prix-zyriab-2016
Mohamed Zinelabidine remettant son prix à Saad Allah Agha Al Kalaa.
Ce prix, dont c’est la deuxième édition, est dédié à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine musical et à la promotion des recherches sur les musiques de la Méditerranée. 
Il a distingué, cette année, Omar Metioui, musicien et chercheur marocain, Laurent Aubert, spécialiste des musiques traditionnelles, anthropologue et directeur des ateliers d’ethnomusicologie et musicien (Suisse), et le Syrien Saad Allah Agha Al Kalaa, musicien, chercheur et producteur d’émissions de télévision consacrées à la musique arabe.

L’ancienne ministre de la Culture Sonia Mbarek remet sa distinction à Laurent Aubert
Le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zinelabidine, a annoncé à cette occasion le lacement d’un nouveau prix international de musicologie portant le nom de Mahmoud Guettat, figure de proue de la musicologie tunisienne.

La cérémonie a été suivie d’un concert intitulé ‘‘La caravane des modes’’ donné par l’ensemble Al-Armawi de Omar Metioui, qui a mis à l’honneur le oud (luth), instrument clé de la pratique et de la théorie de la musique arabo-musulmane, dans toutes ses variantes maghrébine, orientale et turque. Le qanun, la flûte et la percussion ont accompagné l’oud dans un voyage didactique à travers les écoles musicales du Maghreb et du Machreq.

Le prix Zyriab est une distinction honorifique destinée à couronner une carrière dédiée à la sauvegarde du patrimoine musical méditerranéen, à sa valorisation et à la recherche sur les musiques méditerranéennes.

Mohamed Aziza remettant sont prix à Omar Metioui.

Lancé officiellement en août 2014 par 3 institutions (le Centre des musiques arabes et méditerranéennes Ennejma Ezzahra, le programme Med 21 piloté par le poète et écrivain Mohamed Aziza et les Journées musicales de Carthage), ce prix se veut un hommage à Zyriab, musicien de génie, citoyen du monde, qui fut l’une des principales figures de l’histoire de la musique arabo-andalouse du 9e siècle. 
Il est décerné chaque année à des lauréats choisis parmi des candidats provenant respectivement des pays du Maghreb, du Machreq et de la rive nord de la Méditerranée.

Source de l'article Kapitalis

Aucun commentaire: