Translate

dimanche 9 octobre 2016

Union pour la Méditerranée - Les États membres s'engagent à lutter contre le chômage

L'Union pour la Méditerranée a défini des mesures clés permettant de répondre aux défis liés au chômage dans la région méditerranéenne.

Résultat de recherche d'images pour "union pour la mediterranée"

A l'occasion de la troisième conférence ministérielle sur le travail et l'emploi, qui a eu lieu le week-end en Jordanie, les ministres des États membres de l'Union pour la Méditerranée (UPM) ont réaffirmé leur engagement à travailler ensemble pour trouver des solutions aux défis liés à l'emploi, à l'employabilité et au travail décent.
Le secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi, a déclaré qu'il faut améliorer la dimension régionale et l'approche collaborative des efforts de coopération commune en vue de renforcer le capital humain, qui est la clé de la stabilité et de la sécurité dans la région.
La Commission européenne, représentée par Marianne Thyssen, commissaire pour l'Emploi, les Affaires sociales et la Mobilité des travailleurs, et le ministre du Travail de Jordanie, Ali Al-Ghezawi, étaient les co-présidents de la réunion de l'UPM qui s'est étendue sur deux jours.
Selon l'UE, dans certains pays méditerranéens, la moitié des jeunes est sans emploi et elle ne peut pas rester sans rien faire face à cette situation. La disponibilité d'emplois décents et d'opportunités font partie, entre autres, des meilleures mesures pour investir dans un avenir commun, selon des déclarations reprises par le ser-vice de presse de l'UPM.
Al-Ghezawi a souligné que «tous les pays du Sud sont confrontés à des problèmes de chômage élevé, touchant plus particulièrement les femmes et les jeunes. Nous devons chercher des idées innovantes pour stimuler la croissance économique, en tant que facteur le plus efficace pour créer des emplois et atténuer l'impact du chômage sur les variables socio-économiques, tout en tenant compte de l'impact de la crise syrienne sur ces pays. Nous devons également trouver un meilleur mécanisme pour l'adéquation des compétences, l'amélioration de la participation économique des femmes, ainsi qu'encourager les procédures de formalisation».
Dans le cadre du Programme européen d'appui à la jeunesse et l'emploi (Paje), un appel à projets visant à appuyer les initiatives locales d'insertion sociale et professionnelle en direction des jeunes les plus exclus dans les wilayas d'Oran, Annaba, Béchar et Khenchela.
Destiné aux associations de la société civile algérienne actives dans les wilayas sélectionnées, cet appel cible les thématiques de l'employabilité, la formation et l'entrepreneuriat.
L'objectif étant l'insertion économique et sociale des jeunes les plus exclus à travers le renforcement de leur employabilité et leur accompagnement vers l'emploi, la promotion de la formation professionnelle et la promotion de l'accompagnement à l'entrepreneuriat.
La réunion d'Amman, s'étendant sur toute la journée, a abordé les problématiques les plus urgentes de la région: promouvoir la création d'emplois, améliorer l'emploi et l'employabilité des jeunes (notamment l'adéquation professionnelle et les stages en entreprise, en renforçant les services publics de l'emploi), et promouvoir le dialogue social. En outre, les ministres ont évoqué les différentes manières de contribuer à la croissance, au travail décent et à l'intégration, en facilitant par exemple la transition d'une économie informelle à une économie formelle et en cherchant des solutions aux défis découlant directement de la crise des réfugiés.

Par Ali Trichine - Source de l'article l'Expressiondz

Aucun commentaire: