Translate

mardi 25 novembre 2014

Le Prix Anna Lindh à l’association libanaise « Zoukak théâtre »

Créée en 2004 avec pour mission de promouvoir le dialogue interculturel dans la région euro-méditerranéenne, la Fondation Anna Lindh (Fal), qui fonctionne comme un réseau de 42 réseaux nationaux avec plus de 4 000 organisations de la société civile dans les pays de l'UpM, de l'Union européenne et de la Ligue des États arabes, a célébré son dixième anniversaire à Naples au cours d'une conférence qui a réuni 250 délégués de 42 pays, le conseil des gouverneurs, le conseil consultatif, les institutions nationales, les médias et des dirigeants politiques.

Les travaux de la conférence, hébergée à la Fondazione Mediterraneo, qui se sont déroulés du 27 au 30 octobre sous le titre « Le prochain chapitre du dialogue méditerranéen », ont eu pour objet de faire le bilan de l'itinéraire accompli ainsi qu'une prospection portant sur l'avenir, et de discuter la stratégie, les objectifs et les programmes qui seront mis en place dans la nouvelle phase.
Les discussions ont porté sur le rôle des sociétés civiles dans la promotion du dialogue interculturel dans la région euro-méditerranéenne et dans le développement des valeurs universelles partagées en vue de construire des sociétés ouvertes et inclusives et de promouvoir la dimension humaine du partenariat euro-méditerranéen. Elles ont surtout porté sur la nécessité de faire face à la crise sociale, à la régression et à la montée des violences dans la région, qui représentent des défis soulignés dans le discours de l'ex-président de la Commission européenne Romano Prodi, le commissaire européen pour la Politique de voisinage européen Stephan Fule, et le président de la Fal, André Azoulay.
La commission nationale libanaise pour l'Unesco, institution chef de file du réseau de la Fal au Liban, était représentée par sa secrétaire générale, la professeure Zahida Darwiche Jabbour. Des bénéficiaires libanais du programme Anna Lindh, dont l'association « Adyan », ont participé également à la conférence qui s'est clôturée par la cérémonie de remise du Prix Anna Lindh à « Zoukak théâtre », une association libanaise qui a réussi à mettre le théâtre au service de la promotion des droits humains et de la lutte contre les stéréotypes. Cette association est très active, notamment dans les camps des réfugiés, les prisons et les milieux défavorisés.
L'atmosphère générale qui a régné durant ces trois jours au cours desquels s'est tenue cette conférence a été marquée par un esprit de solidarité entre les acteurs de la société civile euro-méditerranéenne de plus en plus convaincus des ressemblances qui les unissent et de la nécessité de conjuguer leurs efforts en vue de construire une humanité réconciliée dans cette région du monde. Les droits du peuple palestinien à la souveraineté ont été souvent au cœur des débats, témoignant d'une compréhension accrue de la société civile européenne à l'égard de ce problème.

Source de l'article l'Orient le jour

Aucun commentaire: