Translate

mardi 18 novembre 2014

Le séminaire Euromed de la société civile régionale ouvre la porte à l'initiative de dialogue



Un séminaire de la société civile régionale, tenu à Amman dans le cadre d'une initiative visant à créer des mécanismes pour un dialogue régional structuré entre la société civile, les autorités et l'Union Européenne, a récemment réuni 55 participants, dont des représentants de la société civile de Jordanie et du voisinage méridional, quelques chefs de la sécurité (CSO) européens et des experts, ainsi que des membres du corps diplomatique de l'UE en Jordanie. 

Le séminaire a marqué le début de la phase pilote opérationnelle de 12 mois de cette initiative.
 
Ce séminaire, organisé le 13 octobre dernier, a permis de mettre l'accent sur le dialogue politique, premier axe des cinq séries d'activités de la phase pilote, annoncé par l'ancien commissaire européen à l'Elargissement et à la politique de voisinage, Štefan Füle lors du Forum UE-pays du voisinage méridional de la société civile tenu à Bruxelles en avril 2014. Cela a également représenté une opportunité pour le commissaire de respecter la promesse faite au Forum de Bruxelles, celle de poursuivre le dialogue avec la société civile avant la fin de son mandat.
 
Suite à l'ouverture du séminaire par le chef de la délégation de l'UE, l'ambassadrice Joanna Wronecka, le commissaire Füle a effectué un bref discours avant de céder la parole à un dialogue interactif avec les représentants de la société civile. Dans son discours, le commissaire a souligné la nécessité d'une approche régionale pour le dialogue, mais pas au détriment des dialogues nationaux dans la région. Il a également souligné la nécessité d'un travail commun soutenu et interactif, plutôt que d'un dialogue ad hoc auprès de la société civile elle-même. La propriété du dialogue régional, selon lui, devrait principalement incomber à la société civile.
 
Le Commissaire a souligné que le dialogue ne doit pas être conduit par l'UE. Le cadre de discussion devrait être établi par la société civile plus apte à connaître et à répondre à ses propres besoins. Le commissaire a rassuré l'assistance quant à l'intérêt que son successeur Johannes Hahn porterait à ce sujet et à l'appui que le nouveau Haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, apporterait également à ce dossier.
 
Parmi les points soulevés au cours du dialogue interactif:
  • La nécessité d'un dialogue au niveau régional pour compléter les dialogues nationaux;
  • La nécessité d'un espace ouvert où les dimensions régionale et nationale peuvent être présentes;
  • Une suggestion d'établir un conseil régional de la société civile;
  • L'importance de la visibilité du dialogue;
  • La nécessité d'assurer la continuité, la durabilité et les ressources (fonds et personnel).
Dans sa réponse, le commissaire a souligné que seul un processus de dialogue mené par la société civile pourrait être durable. L'élément important qui manquait actuellement dans la région était le dialogue des OSC Sud-Sud. Štefan Füle a également salué l'idée d'un conseil régional de la société civile et a souligné à nouveau la nécessité d'un espace ouvert et dynamique où le dialogue régional pourrait se tenir.
 
En ce qui concerne les ressources pour créer les mécanismes de dialogue, le commissaire a souligné que les instruments ont été identifiés et que la livraison a démarré en même temps que ce séminaire, le premier d'autres étapes. Concernant la nature tripartite du dialogue, les questions que l'UE discute avec les autorités devraient également faire partie d'un dialogue avec la société civile, indique-t-il. Et au final, elles doivent être prises en considération dans les plans d'action PEV. Le commissaire souhaite que la société civile tienne compte de l'UE pour la réalisation de ses politiques.
 
Après leur dialogue avec le Commissaire Füle, les participants de la société civile ont formé trois groupes de travail pour entamer des discussions sur la mobilité, les inégalités et le rétrécissement de l'espace pour la société civile.

Le séminaire s'est terminé avec un engagement à poursuivre les discussions sur les thèmes de la politique, qui sera facilitée par la plateforme de communication en ligne qui fait partie des cinq composantes des mécanismes de dialogue de la phase pilote régionale.
 
En plus des communautés thématiques, d'autres d'apprentissages, des connaissances et des évènements de renforcement de la confiance sont prévus au cours des 12 prochains mois dans le cadre de la phase pilote.   
 
En savoir plus
EU Neighbourhood Info Centre – Dossier de presse société civile
EU Neighbourhood Info Centre Entretien avec Michael Köhler sur la société civile

Aucun commentaire: