Translate

vendredi 24 juillet 2015

La Russie veut faire de la Tunisie un hub pour son industrie en Afrique et au Moyen-Orient

La Russie compte faire de la Tunisie un hub industriel couvrant l’Afrique et le Moyen-Orient. A en croire l'ambassadeur tunisien en Russie Ali Koutali, un accord stratégique entre les deux pays prévoyant la création de ce hub industriel russe pour la région est en passe d’être signé.

« Nous sommes tombés d'accord sur la mise en place d'un partenariat stratégique axé sur la coopération industrielle, les projets conjoints et les investissements (en particulier les investissements russes en Tunisie), dont le but est de transformer la Tunisie en hub de l'industrie russe couvrant l'Afrique et le Moyen-Orient », a déclaré l'ambassadeur tunisien en Russie dans une interview accordée à l’agence de presse Sputnik.

Pour les investissements russes en Tunisie, le partenariat stratégique prévoit d’abord la création d'unités spécialisées dans l'assemblage des avions Sukhoi, des camions KamAZ et de certains composants automobiles, selon M. Koutali.

La commission conjointe qui se réunira en octobre en Russie, sera l’occasion de la signature de l’accord de partenariat qui devrait booster le volume des échanges entre les deux pays, jugé en deçà du potentiel de la coopération bilatérale. Selon l’ambassadeur, les exportations russes vers la Tunisie sont actuellement estimées à près d'un milliard de dollars, tandis que les exportations tunisiennes vers la Russie ne dépassent pas 30 millions de dollars.

Approfondir la coopération dans tous les domaines

Des programmes de coopération dans plusieurs domaines sont déjà engagés, mais les deux pays veulent l’approfondir davantage dans les domaines économique, commercial, culturel et touristique. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov avait effectué un voyage en Tunisie en mars 2014 où il a émis le souhait de son pays d’approfondir la concertation politique avec la Tunisie et développer la coopération bilatérale dans tous les domaines.

Les relations entre les deux pays ne cessent d’évoluer depuis dans le sens voulu par la Russie. Une évolution qui n’a pas été freinée par l’affaire d’espionnage impliquant l’ambassade de Russie en Tunisie qui a été réglée « diplomatiquement » entre les deux pays. Signe de cette évolution positive, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a invité son homologue russe, Vladimir Poutine, à se rendre en Tunisie.

Source de l'article Maghrebemergent

Aucun commentaire: