Translate

dimanche 3 janvier 2016

Environnement L’UICN-Med salue l’engagement «fort» du Maroc

La plus «grande preuve» de cette place de choix qu’occupe le Royaume est la confiance faite par la communauté internationale au pays pour abriter COP 22.

UICN-Med_Maroc.jpgLe Centre de Coopération pour la Méditerranée de l'UICN (UICN-Med) a salué l'engagement «fort» du Maroc en faveur de l'environnement et ses efforts remarquables pour la protection des ressources naturelles.

«Je salue l'engagement fort du Royaume en faveur des questions environnementales et ses efforts remarquables pour protéger l'environnement et les ressources naturelles», a souligné le directeur du Centre de coopération pour la Méditerranée de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN-Med), Antonio Troya dans une déclaration à la MAP en marge de la première réunion des journalistes spécialisés dans l'environnement des Agences de presse méditerranéennes (AMAN), qui s'est tenue du 16 au 19 décembre à Malaga (sud de l'Espagne).

Ces efforts remarquables ont donné des résultats probants, qui ont permis de mettre le Maroc au-devant de la scène internationale en matière de promotion de l'environnement, s'est-il félicité Antonio Troya, rendant hommage aux efforts consentis par le ministère chargé de l'Environnement, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement et le Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification.

Selon ce responsable, la plus «grande preuve» de cette place de choix qu'occupe le Royaume est la confiance faite par la communauté internationale au pays pour abriter les travaux de la prochaine conférence mondiale sur le climat (COP 22), qui se tiendra à la ville ocre du 7 au 18 novembre prochain.

«C'est un grand défi pour le Maroc, mais je suis convaincu que le Royaume sera à la hauteur de nos aspirations et assurera le maintien de la dynamique lancée à Paris», a-t-il souligné.

Il a, par ailleurs, relevé que depuis 2008, l'année où l'UICN-Med a entamé sa coopération avec le Royaume, «nous avons été témoins d'une avancée très grande en matière de protection de l'environnement de la part du Royaume», faisant part d'une coopération «intense» entre l'UICN-Med et le Maroc.

Dans ce sens, Antonio Troya a précisé qu'un plan d'action «très clair» a été retenu dans le cadre d'un mémorandum d'entente entre l'UCIN-Med et le Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification en 2003, qui sert d'un accord-cadre pour définir les actions à mener chaque année.

Evoquant la réunion des journalistes spécialisés dans l'environnement des agences de presse méditerranéennes (AMAN), le directeur de l'UICN-Med a relevé l'importance de cette rencontre pour la création d'un réseau méditerranéen des journalistes et des médias spécialisés dans les questions environnementales, insistant sur l'importance de son timing entre deux COP organisées dans la région méditerranéenne.

Organisé conjointement par l'UICN-Med et l'Agence de presse espagnole EFE, avec le soutien de la Fondation MAVA, ce premier conclave a été consacré à l'examen des moyens de promouvoir un réseau méditerranéen des journalistes et des médias spécialisés dans les questions environnementales. L'accent a aussi été mis sur l'amélioration d'une information scientifique et l'analyse de la politique de préservation de l'environnement dans la région.

Cette rencontre a été également une occasion pour renforcer la sensibilisation du public à la situation environnementale dans la région méditerranéenne et aux défis environnementaux, en apportant un appui aux journalistes et aux médias pour la production de documents pertinents.

Ce forum méditerranéen a constitué une plate-forme pour promouvoir le dialogue public avec la participation d'experts internationaux de renom, des politiciens et des institutions sur les deux rives de la Méditerranée, afin de débattre nombre de questions pertinentes se rapportant aux domaines politique, environnemental, social et économique.

Ce conclave régional a connu la participation de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, du Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification, ainsi que de l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP).

Basé à Malaga, l'UICN-Med a été fondé en 2001 en vertu d'un protocole de collaboration signé entre le gouvernement d'Andalousie, le ministère de l'Environnement espagnol et l'Agence espagnole pour la coopération au développement.

Les activités de cette organisation, composée, entre autres, d'ONG, de départements gouvernementaux et d'organismes scientifiques, portent essentiellement sur la conservation de la nature, la gestion durable des ressources naturelles, la promotion de la coopération entre les pays méditerranéens et l'application des accords internationaux dans la région. 

Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: