Translate

lundi 1 février 2016

Architecture & Urbanisme - Création prochaine d'une école euro-méditerranéen à Fès

Une convention a été signée mardi à Rome entre l'Italie et le Maroc portant création de «L'Ecole euro-méditerranéen d'architecture et d'urbanisme» au sein de l'Université euro-méditerranéenne de Fès (UEMF).

UEMF.jpgCette convention a été signée, ainsi qu'un accord sur la coopération culturelle et scientifique entre l'Université de Florence et l'Université euro-méditerranéenne de Fès, par les présidents de ces deux institutions, respectivement Luigi Dei et Mostapha Bousmina, lors d'une cérémonie co-présidée par le ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, M Lahcen Daoudi, et Stefania Giannini, ministre italienne de l'Education, de l'Université et de la Recherche.

Cette Ecole sera «une institution régionale de formation, de recherche et transfert des connaissances, créée sur un modèle expérimental entre l'Université euro-méditerranéenne de Fès (UEMF) et l'université de Florence (par le biais de son département d'Architecture, dans le cadre de la coopération entre le Maroc, l'Italie, et les autres pays du Groupe 5+5».

L'Ecole sera, notamment, dédiée à la formation, la recherche, la valorisation et l'innovation dans les domaines de l'architecture, le patrimoine, le design, le paysage, l'urbanisme et territoires.

«Ce nouvel établissement n'est pas une transplantation, ni une délocalisation, mais un projet de co-développement avec des acteurs marocains, italiens et euro-méditerranéens», lit-on dans cette convention.

Il sera doté de statuts et règlements intérieurs avec une autonomie pédagogique et financière respectant les grands principes de fonctionnement et de gestion de l'UEMF et favorisant la mise en commun (avec les autres composantes de l'UEMF) des moyens d'enseignement et de recherche et le travail conjoint pour la communication et les partenariats.

«L'Ecole sera créée à Fès, qui est en soi un laboratoire dans le domaine de préservation du patrimoine architectural», a déclaré à la MAP, Mostapha Bousmina, selon lequel cet établissement sera «unique en son genre» et sera ouvert aux étudiants marocains, africains et des pays de la région Méditerranéenne.

Selon Mostapha Bousmina, l'UEMF a toujours ambitionné de créer, en collaboration avec l'Université de Florence et avec l'implication de l'Ecole polytechnique de Madrid et de l'Ecole des arts décoratifs de Paris 'une grande école d'architecture» de nature à favoriser la coopération et le dialogue interculturel entre les deux rives de la Méditerranée.

«Nous avons déjà finalisé tous les contours académiques scientifiques et pédagogiques. Les équipes sont prêtes pour travailler et on attend seulement l'ouverture de cette Ecole unique en son genre dans la région au mois de septembre prochain et au sein de laquelle enseigneront des professeurs de l'Université de Fès, de l'Université de Florence , de l'Ecole polytechnique de Madrid et de l'Ecole des arts décoratifs de Paris», a-t-il précisé.

Pour sa part, Luigi Dei a qualifié de 'grand projet» cet accord de créer une Ecole d'architecture à l'UEMF. «C'est un résultat excellent et positif parce qu'il s'agit du meilleur moyen pour mettre en valeur le patrimoine architectural et traduit, en même temps, une façon de partage des expériences et un but de construire un avenir stable notamment pour les jeunes marocains». 

Il s'agit, selon lui, d'un 'signal fort et important» de la part de l'Italie qui œuvre sans cesse pour faire de la région de la Méditerranée un havre de paix. «La culture, la science et la formation sont des outils pour bâtir l'avenir et pour cela il faut prendre en considération l'intérêt des futures générations et leur droit à l'étude, à la formation et à la paix». 

Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: