Translate

dimanche 17 juillet 2016

Le Parlement européen estime que la situation en Tunisie justifie un véritable « plan Marshall »

A travers un communiqué publié ce mardi 12 juillet, le Parlement européen est revenu sur la situation actuelle en Tunisie et parle même de « plan Marshall ».

Résultat de recherche d'images pour "Europe Tunisie"« La situation actuelle de la Tunisie justifie la mise en œuvre d’un véritable « plan Marshall » pour appuyer la consolidation démocratique et favoriser le développement économique », estiment les députés de la commission des affaires étrangères.

Ils saluent également l’intensification du dialogue stratégique entre l’Union européenne et la Tunisie dans la lutte antiterroriste ainsi que la mise en place d’une commission parlementaire mixte UE-Tunisie, dans un rapport adopté mardi.

Nécessité de soutenir l’ARP

Dans ce rapport sur les relations de l’Union européenne avec la Tunisie dans le contexte régional actuel adopté par 51 voix contre 2, avec 4 abstentions, les députés ont insisté sur la nécessité de soutenir l’Assemblée tunisienne des représentants du peuple au vu d’un contexte régional fragile.

Ils ont également salué la mise en place d’une commission parlementaire mixte en vue d’instaurer un dialogue politique structuré sur la démocratie, l’État de droit et tout autre sujet d’intérêt commun à la Tunisie et l’Union européenne.

Aide macro financière de 500 millions d’euros

Les députés ont appelé au maintien de l’assistance technique au bénéfice des groupes de la société civile au vu de leur action dans la transition démocratique.

Afin de favoriser la consolidation démocratique, les députés ont salué la proposition de la Commission européenne d’apporter une aide macro financière de 500 millions d’euros et préconisé de mettre rapidement en œuvre le plan stratégique tunisien de développement 2016-2020, véritable « Plan Marshall », en adoptant les cadres réglementaires destinés à faciliter l’absorption de l’aide provenant de l’Union et des institutions financières internationales.

Dette tunisienne, les inquiétudes européennes

Les députés ont également exprimé leur inquiétude quant à la viabilité de la dette tunisienne et ont appelé à sa conversion en projets d’investissements.

Les députés ont pris note des conséquences de la situation intérieure actuelle en Libye sur la sécurité tunisienne ainsi que du nombre important de combattants étrangers d’origine tunisienne rejoignant le groupe État islamique.

S’ils ont salué l’intensification du dialogue stratégique entre l’Union et la Tunisie dans la lutte antiterroriste, ils se sont néanmoins inquiétés des dangers sur les droits fondamentaux que fait peser la législation antiterroriste récemment adoptée en Tunisie en rappelant que si la Tunisie est l’un des pays les plus exposés à cette menace, les autorités doivent respecter les droits de l’homme dans leur intégralité.

Reconstruire la Tunisie ?

Le plan Marshall était, rappelons-le, un programme américain de prêts accordés aux différents États de l’Europe pour aider à la reconstruction des villes et des installations bombardées lors de la Seconde Guerre mondiale.

Ces prêts étaient assortis de la condition d’importer pour un montant équivalent d’équipements et de produits américains, et pour les États bénéficiaires l’engagement d’accorder un financement du double du montant octroyé.

Source de l'article Webdo

Aucun commentaire: