Translate

jeudi 21 juillet 2016

MEDCOP Climat 2016 : Tanger, « hub climatique » de la Méditerranée

La ville de Tanger est fin prête pour la MEDCOP Climat 2016. Il s’agit de la deuxième édition de ce forum méditerranéen après celle tenue à Marseille en 2015. La MedCop Climat 2016 se tiendra la semaine prochaine à Tanger, du 18 au 19 juillet exactement. 

La veille, dimanche 17 juillet, sera consacrée à « La Marche du Climat ».

Résultat de recherche d'images pour "MEDCOP CLIMAT 2016 : TANGER, « HUB CLIMATIQUE » DE LA MÉDITERRANÉE"Côté organisation, selon le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima Ilyas El Omari, tout a été prévu pour que cette rencontre purement consacrée à l’environnement soit tenue dans de bonnes conditions : « MedCop Climat 2016 n’est pas uniquement une affaire de Tanger, mais elle est celle des peuples de la Méditerranée et de tout le Maroc », souligne-t-il, tout en précisant que tous les invités, dont des ministres de l’Environnement des pays méditerranéens, des ONG, des acteurs de la société civile et autres intervenants, ont répondu présent à l’invitation de la Région Tanger-Tétouan-Al Hociema. En tout, pas moins de 2000 participants de 25 pays vont y prendre part, dont 200 jeunes acteurs et 200 intervenants des territoires et de l’économie de toute la Méditerranée. Le volet scientifique de cette édition sera articulé en six grands débats, dix ateliers et plusieurs grands événements et side-events, ainsi que des activités parallèles. La programmation du forum offre de vrais moments de débats, de discussion, d’échanges et de prises de décisions opérationnelles pour l’espace méditerranéen, dit-on auprès des organisateurs, pour qui cette édition se veut une opportunité à même de mettre en exergue l’expérience marocaine en matière de développement durable, tant au niveau des grands choix de politiques publiques que des expériences réussies pour l’efficacité en énergétique, la préservation des écosystèmes fragiles (les zones oasiennes et humides) ou au niveau des énergies alternatives avec le plan national de développement de l’énergie solaire.

Les objectifs de cette MedCop Climat 2016 restent multiples, mais d’après Ilyas El Omari, « cette édition constitue un tournant de mise en place d’une logique d’action solidaire au profit de l’agenda méditerranéen en matière de changement climatique », ajoutant que « cette édition représente une étape une importante dans la mise en oeuvre d’un véritable agenda régional méditerranéen au sein de ce forum mondial ». Et en tant qu’élu, Ilyas El Omari estime que la mobilisation des acteurs locaux se veut déterminante pour faire face aux aléas climatiques et en trouver les solutions adéquates.

En somme et à quelques mois seulement de la COP22 prévue à Marrakech, les organisateurs tiennent à préciser que « MedCom Climat 2016 s’inscrit en droite ligne des enjeux de la prochaine COP22 en exprimant de manière volontariste la Voix de la Méditerranée au sein de ce Forum mondial »…

Signature d’un accord de partenariat entre la Région Tanger-Tetouan-Al Hoceima et l’Union pour la Méditerranée

Le changement climatique constitue une priorité essentielle de l’agenda politique international. La COP21 a déclenché un élan particulier dans le monde en ce qui concerne la lutte contre le changement climatique. L’ensemble des États membres de l’UpM ont signé l’Accord de Paris à New York le 22 avril 2016 et se préparent désormais pour la COP22 qui aura lieu à Marrakech en novembre 2016. Dans le cadre de cette préparation, la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima organise, en collaboration avec l’Union pour la Méditerranée, la MedCOP Climat 2016 les 18 et 19 juillet prochains à Tanger.

De par sa position géographique et son schéma de développement dynamique, la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima offre une illustration éloquente et concrète de l’important potentiel qui existe dans la région Méditerranéenne pour transformer les défis du changement climatique en opportunités.

C’est sur cette base et avec l’objectif de pouvoir mobiliser à Tanger les acteurs du développement durable en Méditerranée que la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (RTTA) et le Sécrétariat Général de l’UpM ont conclu un accord de partenariat afin d’œuvrer ensemble pour le renforcement de la coopération et de l’intégration régionale en Méditerranée dans le cadre de la MedCOP.

Ilyas El Omari, président du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a souligné que « Maintenir la hausse de la température mondiale en dessous de 2°C, objectif établi par l’Accord de Paris, requiert d’actions qui ne peuvent pas reposer uniquement sur des contributions déterminées au niveau national. Dans la perspective de la Cop22 qui aura lieu à Marrakech en Novembre 2016, une approche régionale et coordonnée dans le cadre de l’Action pour le climat est indispensable pour atteindre cet objectif en Méditerranée, l’une des régions les plus sensibles aux effets nocifs du changement climatique. ».

Résultat de recherche d'images pour "MEDCOP CLIMAT 2016 : TANGER, « HUB CLIMATIQUE » DE LA MÉDITERRANÉE"«Nous sommes heureux de pouvoir agir en partenariat avec la Région Tanger-Tetouan-Al Hoceima pour faire de la MedCOP Climat un véritable point de départ pour une logique d’action au profit de l’agenda méditerranéen en matière de changement climatique. Notre action commune s’inscrit dans la logique d’ensemble qui caractérise la prochaine Cop22 à Marrakech et qui vise à être précisèment dans cette logique d’action», a déclaré, pour sa part, le secrétaire général de l’UpM, Fathallah Sijilmassi.
La MedCOP rassemblera plus 2.000 représentants des pays du bassin méditerranéen, de la société civile, de différentes organisations internationales et régionales ainsi que des acteurs économiques et des experts, et suite à la prémiere édition à Marseille en juin 2015, marquera une étape determinante dans la mise en œuvre d’un véritable agenda Méditerranéen en matière de changement climatique.

L’objectif de la deuxième édition de la MedCOP est de mettre en valeur les initiatives existantes en Méditerranée liées à l’action climatique et de formuler des idées novatrices pour essayer d’atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris.

Au programme de ce Forum méditerranéen figure l’organisation d’ateliers thématiques, de conférences et de tables rondes autour des questions climatiques, outre la présentation d’une Médina des Solutions, qui montrera le potentiel de l’économie circulaire en matière d’adaptation aux changements climatiques, à travers des solutions créatives et novatrices au service de la durabilité. À ceci s’ajoute l’organisation le 17 juillet d’un forum dédié aux jeunes, qui envisage la création d’un réseau de jeunes méditerranéens pour le climat.

D’après le communiqué de presse

Source de l'article La Nouvelle Tribune

Aucun commentaire: