Translate

jeudi 14 juillet 2016

Renforcement de l’administration pénitentiaire - L’appui de l’Union européenne à l’Algérie

Dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre de l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (P3A), un projet de jumelage au profit de la direction générale de l’administration pénitentiaire intitulé «Appui au renforcement de l’administration pénitentiaire en accord avec les normes internationales pour l’amélioration des conditions de détention et de réinsertion des détenus» est mis en œuvre entre l’Algérie et un consortium France-Italie.

Afficher l'image d'origine

La cérémonie de lancement officiel de ce jumelage qu’organise la Direction générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion (DGAPR), en partenariat avec l’Unité de gestion du P3A et la Délégation de l’Union européenne à Alger sera rehaussée par la présence du ministre de la Justice, des ambassadeurs de l’Union européenne, de la France et d’Italie, ainsi que des cadres des administrations algériennes, françaises et italiennes impliquées dans ce jumelage. Géré par l’UGP3A, ce jumelage s’inscrit en droite ligne dans la politique de réformes de la justice engagée par l’Algérie depuis 2005. Il vise à accompagner les autorités algériennes dans cette volonté réformatrice, dont le but est de se conformer aux standards internationaux en la matière. Il est mis en œuvre par la direction générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, et un consortium européen. Ce consortium est constitué du ministère français de la Justice en sa qualité de leader et du ministère de la Justice italien en tant que partenaire junior.

Lancé pour une durée de 30 mois, il devrait permettre l'amélioration de l'efficacité globale du système et la modernisation de l'administration pénitentiaire. Il ambitionne non seulement d’appuyer la DGAPR dans l’amélioration des conditions de détention et de réinsertion des détenus en accord avec les normes internationales, mais aussi de la doter d’une méthodologie de travail novatrice pour toutes les missions de l’administration pénitentiaire. La mise en œuvre de ce jumelage vise à atteindre trois résultats obligatoires : l’amélioration de la gestion de l’administration centrale et des établissements et services pénitentiaires, le renforcement de la capacité de prise en charge des détenus dans le cadre de la réinsertion et le renforcement de la sécurité des établissements pénitentiaires.

Sont notamment prévues dans le cadre de ce jumelage, des sessions de formation au profit des cadres de la DGAPR et des assistants sociaux, portant sur les plans individualisés de réinsertion, l’actualisation des outils de mise en œuvre du parcours d’exécution des peines, de même sur le développement de la planification stratégique. En matière de renforcement des savoir-faire, sont programmées plusieurs visites d’étude en France et en Italie portant sur les trois composantes du jumelage. Le séminaire de lancement officiel de ce jumelage institutionnel est prévu aujourd’hui à 9h à la Résidence des magistrats à Alger. Il constitue pour les organisateurs une opportunité pour présenter aux parties prenantes les objectifs et les résultats attendus de ce projet de jumelage.

Source de l'article ElWatan

Aucun commentaire: