Translate

jeudi 21 juillet 2016

Les voûtes de la Major, source d’inspiration pour Alger

Une délégation composée d’élus de la Ville de Marseille et de représentants d’Euroméditerranée s’est rendue à Alger les 10 et 11 mai dernier. 

L’occasion d’aborder des projets de coopération et de développement, notamment l’aménagement urbanistique et la requalification du vieux port d’Alger, quartier de la Pêcherie.

« Lorsqu’on connaît le Vieux-Port de Marseille et qu’on admire celui d’Alger, leur ressemblance saute aux yeux. Ces deux sites d’une grande beauté ont été conçus sur un modèle comparable » explique Jean Roatta, Adjoint au Maire de Marseille en charge de la Coopération euro-méditerranéenne. 
« Lors de ses derniers séjours à Marseille, le Wali d’Alger a découvert la transformation récente du Vieux-Port et du quartier Euroméditerranée et notamment les Voûtes de la Major, qui proposent des commerces dédiés à la mode, à la culture ainsi qu’une restauration de qualité sur plus de 6 000 m². Ces espaces sont devenus un des lieux privilégiés des touristes comme des Marseillais. Le Wali a été totalement séduit… au point de vouloir la même démarche pour sa ville ! »

Le port d’Alger possède également des voûtes mais le quartier est vétuste. Les quais hébergent surtout des hangars. « Avec l’équipe d’Euroméditerranée, nous souhaitons accompagner la Wilaya d’Alger dans son grand projet urbanistique.
C’est la raison pour laquelle nous organisons des rencontres avec des architectes et des entreprises, notamment ceux qui ont conçu les Voûtes de la Major. Dans les semaines à venir, une délégation technique conduite par le Secrétaire Général de la Wilaya d’Alger se rendra à Marseille pour avancer dans la conception d’un projet commun qui s’appuiera sur une société mixte franco-algérienne, pilotée par le Wali d’Alger et le Maire de Marseille. 
Si ce projet est validé, la transformation du vieux port d’Alger-quartier de la Pêcherie, qui s’insère dans le plan stratégique de la ville d’Alger 2015-2030, pourrait démarrer dès 2017. Il s’agit d’une belle opportunité pour les entreprises algériennes et françaises, l’expertise de ces dernières constituant un atout important. »

Source de l'article l'OCEMO

Aucun commentaire: