Translate

lundi 11 juillet 2016

Les Régions de la Méditerranée doivent s’unir pour relever les défis

La Commission Interméditerranéenne de la CRPM (CIM) s’est exprimée sur le rôle clé que les Régions doivent jouer dans la reconstruction de l’Union européenne et le développement d’une Europe et d’une Méditerranée meilleures pour les citoyens.
L'Assemblée Générale de la Commission Interméditerranenne - Conseil régional de Veneto, Italie – credit Consiglio regionale del VenetoLa CIM, qui regroupe des représentants politiques de 44 Régions de la Méditerranée, a tenu son Assemblée générale le 1er juillet 2016 à Venise (Italie). Outre la participation des Régions membres, la Commission européenne était représentée (DG REGIO et MARE), ainsi que l’Union pour la Méditerranée (UpM) et un large panel de partenaires extérieurs, y compris des représentants des programmes opérationnels pour la Méditerranée.
La réunion a porté sur des sujets clés liés à la sécurité et aux migrations, à la Politique de Voisinage et au développement territorial intégré, à la politique de cohésion de l’UE, à la croissance et aux priorités maritimes pour les stratégies et les initiatives émergentes dans l’Union européenne et en Méditerranée (par ex. EUSAIR et la Méditerranée occidentale) ou encore en lien avec le changement climatique (MedCOP 21, eau et énergie, etc.).
Lors de cette réunion, Apostolos Katsifaras, Président de la Région de la Grèce Occidentale, a été élu nouveauPrésident de la Commission Interméditerranéenne. Il a souligné l’importance pour les Régions de rester unies, de se coordonner et de s’engager dans les projets stratégiques à long terme. Un nouveau Bureau politiquecomposé de 4 Vice-Présidents a été également élu.
M. Katsifaras a déclaré que la Méditerranée représente le patrimoine de toutes ses Régions et qu’elles doivent s’engager ensemble sur des projets stratégiques pour répondre aux défis majeurs que représentent la crise des migrants et le changement climatique. Il a également insisté sur l’intérêt de stimuler les nouveaux secteurs de l’économie bleue tout en préservant l’environnement. Enfin il a ajouté que « la Méditerranée était historiquement le berceau de la civilisation européenne et qu’on se devait aujourd’hui de s’unir pour construire à nouveau une Europe meilleure ».
Interméditerranéenne
Sur les défis liés à la sécurité et aux migrations, les membres de la CIM ont exprimé à nouveau leur solidarité envers les citoyens de tous les pays frappés par les attaques terroristes et pour les millions de personnes touchées par la guerre, la terreur, la dictature et l’extrême pauvreté. Ils ont en particulier adressé leurs profondes condoléances aux familles des personnes assassinées à Istanbul.
Les membres de la CIM ont mentionné ensuite la question des migrants qui est loin d’être résolue, en demandant à nouveau à l’UE et aux institutions nationales d’examiner sur le long terme les processus stratégiques et multi-niveaux qui permettraient de recevoir et d’intégrer les migrants, de gérer plus efficacement des flux migratoires et d’intégrer progressivement ces questions urgentes dans les programmes de coopération territoriale qui concernent la Méditerranée et la future politique de cohésion.
Roberto Ciambetti, Président du Conseil Régional de Veneto, est intervenu pour mettre en avant l’«importance extraordinaire » de cette réunion au cours de laquelle de nombreuses questions ont été posées sur la manière dont le projet européen devrait se poursuivre suite à la décision du Royaume-Uni de quitter l’UE, dans le contexte de la crise économique actuelle, et avec les nombreux événements qui ont bouleversé l’équilibre géopolitique de la Méditerranée, comme la menace terroriste et le printemps arabe.
Il a ajouté que « la question de l’immigration et la sécurité en Europe est considérée comme une priorité par l’opinion public et les forces politiques, mais il y a eu une réaction négative de la part des citoyens dans certains États membres car les actions de l’UE ont été soit retardées, soit limitées ou faibles ».
La Secrétaire générale de la CRPM, Eleni Marianou s’est exprimée sur la politique de cohésion en soulignant l’augmentation des disparités entre les Régions en Europe révélée par les dernières statistiques sur le développement régional, avec en particulier de nombreuses Régions méditerranéennes qui sont passées en dessous de la moyenne européenne. Les membres de la CIM ont exprimé leur inquiétude sur la fait que le Fonds Européen d’Investissement Stratégique mettra de côté certaines Régions européennes et ils ont appelé à un plus fort soutien de la politique de cohésion de l’UE afin de lutter contre les disparités régionales dans la période post-2020.
Les membres de la CIM ont également reconnu que les défis et les opportunités les plus importants dans le domaine maritime concernent la réduction des pressions environnementales, la lutte contre le changement climatique et le développement équilibré des interactions terre-mer. Ils ont également souligné la nécessité de renforcer le rôle des Régions dans la promotion de tous les secteurs de la croissance bleue et dans la mise en place d’instruments de planification tels que l’aménagement spatial maritime et la Gestion Intégrée des Zones Côtières.
Sur cette base, la CIM de la CRPM a été acceptée en mai 2016 comme observateur permanent dans le groupe de travail sur l’économie bleue de l’Union pour la Méditerranée. La CIM soutiendra la coopération de l’UpM sur ces questions pour l’ensemble de la Méditerranée, tout en apportant son expertise régionale et maritime en soutenant des initiatives telles que la Charte de Bologne qui œuvre pour le développement durable des zones côtières ou le travail commun de la CRPM sur les investissements maritimes.
Enfin, l’Assemblée générale a également été l’occasion pour la CIM de renforcer ses relations avec d’autres réseaux importants, tels que MedCités (avec la signature d’un Memorandum of Understanding).
Un bilan complet du dernier mandat a également été présenté, reprenant les nombreuses activités et résultats obtenus par la CIM, ainsi que les 21 futurs projets de coopération en corus de préparation. Ces projets représentent plus de 20 millions d’euros pour les Régions de la CIM de la CRPM et les membres des consortiums.
La Déclaration finale de l’Assemblée générale de la Commission Interméditerranéenne est disponible ici
Un court reportage de la télévision italienne (RAI) est également disponible sur Youtube.
Source de l'article News CRPM

Aucun commentaire: