Translate

jeudi 28 juillet 2016

MedCOP Climat: Ségolène Royal souligne l'urgence d'agir dans la zone méditerranéenne

La présidente de la 21ème Conférence mondiale sur le Climat (COP21), Ségolène Royal, a souligné, lundi à Tanger, l’urgence de déployer des actions concrètes pour lutter contre les changements climatiques dans la région méditerranéenne.


"Capitalisant sur la COP21 où, pour la première fois, l'Océan a toute sa place dans les négociations internationales sur le climat, nous pourrons agir ensemble pour sauver la Méditerranée", a indiqué Mme Ségolène, lors de la cérémonie d'ouverture de la deuxième conférence des parties des pays riverains de la Méditerranée sur les changements climatiques (MedCOP Climat), organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI autour du thème "Agissons en faveur du climat". 

Les engagements des Etats ne pourront se réaliser sans un dialogue étroit avec la société civile, les entreprises et les collectivités territoriales, qui constituent les forces vives de la lutte contre les effets des changements climatiques, a-t-elle précisé dans une allocution lue en son nom par l’ambassadeur pour le climat, Philippe Lacoste. 


La ministre a fait constater qu’en 2015, la mobilisation des acteurs non-étatiques a réellement changé la donne, en permettant de créer une lame de fond qui ne s’arrêtera plus et aidera à tenir les objectifs communs en termes de limitation des hausses de température et de renforcement des mesures d’adaptation. 

Elle a également évoqué plusieurs sujets prioritaires sur lesquels il faudra s'atteler lors de la COP22, en particulier ceux liés à l’eau avec une attention particulière accordée aux systèmes d’information sur l’eau, mettant l’accent sur l’impératif d’adopter un agenda d’action pour la mise en œuvre de l’accord de Paris et d'améliorer la diffusion des outils de planification climat et des possibilités de financement auprès de tous les décideurs mais surtout à l'échelon local. 

L’une des priorités majeures de la COP22: Les pays et acteurs méditerranéens doivent se mobiliser et présenter rapidement de bons projets aux bons guichets et dans les formes requises, a insisté la championne française du climat, affirmant qu’avec la future présidence marocaine, la présidence française est vigilante quant au décaissement effectif des financements climat promis à la COP21. 

Mme Ségolène a, par ailleurs, fait savoir que la MedCOP Climat est un moment clé dans le passage du témoin entre présidences marocaine et française, invitant chacun à contribuer à l’exécution d’un plan d’action clair faisant appel à tous et utilisant l’existant pour le porter à plus grande échelle. 

Elle s’est, en outre, réjouie du choix du thème de la consommation durable et l’économie circulaire comme nouvel axe de discussion, à même de permettre de réduire l’empreinte eau des diverses activités humaines et d'accroître les systèmes de recyclages. 

La MedCOP, dont la cérémonie d'ouverture a été présidée par le prince Moulay Rachid, réunit plus de 2.000 participants de 22 pays du pourtour méditerranéen, dont des acteurs économiques et de la société civile, et des experts dans le domaine de l’environnement. Cette grand-messe se veut une occasion pour enclencher des dynamiques vertueuses en vue de préserver la région et souligner l’engagement de la Méditerranée en faveur de bonnes pratiques visant à limiter les effets des changements climatiques. 

Organisée à l’initiative du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la MedCOP Climat s’inscrit dans le cadre des préparatifs du Royaume pour abriter la 22ème Conférence mondiale sur le Climat (COP22), qui se tiendra en novembre prochain à Marrakech. 

Cette édition ambitionne d’exprimer la parole de la région méditerranéenne et ses spécificités, en tant que "hub climatique", et de l’inscrire dans l’agenda des solutions, et ce en vue de promouvoir la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et la valorisation des bonnes initiatives locales. 

Source de l'article Atlasinfo

Aucun commentaire: