Translate

samedi 18 février 2017

Lancement à Rabat du Master «TLCE»

Master_TLCE.jpg

Le coup d'envoi a été donné, mercredi à Rabat, à un Master de traduction de et vers la langue italienne intitulé «Traduction littéraire culturelle et edition» (TLCE), domicilié à la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Mohammed V.

Ce master de traduction vers l’italien et de la langue italienne vers d’autres langues, notamment l'arabe, se veut un moyen efficace pour renforcer davantage la coopération internationale et marquer l’ouverture du Maroc sur le monde extérieur, a affirmé le Doyen de de la Faculté des lettres et des Sciences humaines de l’Université Mohammed V de Rabat, Jamal Eddine El Hani, à l'occasion de la conférence inaugurale du Master, animée par l'ambassadeur d'Italie au Maroc, Roberto Natali, sous le thème «L’Italie et le Maroc dans le contexte de la politique méditerranéenne de l’Italie».

Le Master «TLCE» est aussi une contribution au renforcement de la coopération internationale et une consécration de l’ouverture du Maroc sur le monde extérieur, en vue d’établir un partenariat «gagnant-gagnant» entre les pays du Nord et du Sud, a ajouté Jamal Eddine El Hani.

Il ambitionne ainsi de s'ériger en pont pour renforcer les échanges culturels et scientifiques entre l'Italie et le Maroc, a-t-il souligné, notant que le fait d’accueillir des écrivains, des professeurs et des intellectuels provenant des universités italiennes revêt une importance capitale pour l’Université Mohamed V qui souhaite bénéficier de l’expérience et l'expertise italiennes dans le domaine de la formation universitaire.

Déplorant la faiblesse du nombre des ouvrages traduits de l’italien vers l’arabe et vice versa, le Doyen a précisé que le Master «TLCE», qui focalise sur la littérature en premier lieu mais aussi sur la culture et l’édition, s’assigne pour objectif de fructifier les échanges entre le Maroc et l’Italie sur les plans culturels et scientifiques.

La Méditerranée est une passerelle entre le nord de l’Afrique au sud de l’Europe. Les points de rencontre entre l’Italie et le Maroc sont nombreux (échanges économiques, commerciaux et culturels...), a-t-il fait remarquer, notant que le Maroc a déployé des efforts considérables pour renforcer les relations culturelles et scientifiques qui le lient avec les pays géostratégiques et géographiquement proches, à savoir les pays européens.

La diffusion de la langue italienne figure parmi les objectifs prioritaires de l’Ambassade d’Italie au Maroc. L’inauguration du Master «TLCE» à la Faculté des lettres et des sciences humaines de de Rabat est une occasion idoine pour renforcer les échanges culturels et scientifiques entre l’Italie et le Maroc, a indiqué, pour sa part, l’ambassadeur de la République de l’Italie à Rabat, Roberto Natali.

Le Maroc est un partenaire stratégique pour l’Italie dans la région de la Méditerranée. La diffusion de la langue italienne dans le Royaume aura un impact significatif sur l’essor des échanges économiques, ainsi que sur le renforcement de la coopération pour le développement, a ajouté Roberto Natali Et de noter que l'Italie compte une communauté marocaine très importante, avec quelque 600.000 ressortissants, soit la première communauté étrangère-hors Union européenne, soulignant qu’elle apporte de la richesse, de la valeur ajoutée et contribue également au développement économique et social de l’Italie. 

Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: