Translate

samedi 18 février 2017

Libye : l’UE réitère son soutien aux efforts de stabilisation

Mogherini at FAC

Les ministres des affaires étrangères de l’UE, réunis aujourd’hui à Bruxelles, ont réaffirmé l’engagement de l’UE à soutenir les efforts visant à stabiliser la Libye et à parvenir à un règlement politique inclusif dans le cadre de l’accord politique libyen et à appuyer le Conseil de la présidence et le gouvernement d’entente nationale, dirigés par le Premier ministre Fayez Sarraj.

Le Conseil des affaires étrangères de l’UE a souligné qu’il importait de toute urgence de fédérer l’ensemble des forces armées sous le contrôle des autorités civiles légitimes, comme le prévoit l’accord politique libyen, et a réaffirmé qu’en sa qualité de voisine de la Libye, l’UE se joindra aux efforts déployés par ces organisations régionales à l’appui de la médiation des Nations Unies. Le Conseil a exprimé des préoccupations quant à la situation humanitaire en Libye et a demandé que les travailleurs humanitaires aient accès aux personnes qui sont dans le besoin et que le droit international humanitaire soit respecté.

Les ministres de l’UE ont préconisé des mesures urgentes pour réformer l’économie, réduire les dépenses publiques inutiles et améliorer la fourniture de services de base afin de répondre aux besoins les plus urgents de la population libyenne.

Le Conseil a souligné que l’UE recourra, entre autres, à son fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique et intensifiera la coopération avec l’OIM et le HCR, en vue de renforcer la protection des migrants. Elle coopérera avec les municipalités libyennes pour promouvoir d’autres moyens de subsistance et soutenir la résilience des communautés locales qui accueillent des migrants, des réfugiés et des personnes qui ont besoin d’une protection internationale.

Conformément à la déclaration de la réunion informelle des chefs d’État ou de gouvernement des 3 et 4 février à Malte, l’UE privilégiera davantage la formation ainsi que la fourniture d’équipements et d’autres formes de soutien, la priorité étant donnée à la marine et aux garde-côtes libyens ainsi qu’aux autres agences libyennes légitimes concernées. L’EUNAVFOR MED opération Sophia continuera de s’employer essentiellement à démanteler le modèle économique des réseaux de passeurs et de trafiquants d’êtres humains. En outre, elle continuera d’assurer ses tâches de soutien consistant à former la marine et les garde-côtes libyens et à contribuer à la mise en œuvre de l’embargo des Nations Unies sur les armes. L’EUBAM continuera de coopérer avec les autorités libyennes et de leur prêter assistance en vue d’une éventuelle mission civile future, dès que la situation le permettra, dans le domaine de la police, de l’État de droit et de la gestion des frontières.

Le Conseil a indiqué que l’UE mettait actuellement en œuvre un programme de coopération d’un montant de 120 millions d’euros, axé sur la société civile, la gouvernance, la santé, la jeunesse et l’éducation, les migrations, la sécurité et la médiation, et qu’elle a accru son aide humanitaire de 10,8 millions d’euros en 2016. Il a souligné que l’UE se tenait prête à accroître sa coopération en faveur de la stabilité et de la prospérité en Libye.

Pour en savoir plus

SEAE – Libye
EU Neighbours South – Libye
Délégation de l’UE en Libye – site internet et page Facebook

Aucun commentaire: