Translate

samedi 18 février 2017

Le commissaire européen à la Pêche attendu au Maroc pour le salon Halieutis

Le commissaire européen à l’Environnement, aux Affaires maritimes et à la Pêche, Karmenu Vella se rendra le 16 février au Maroc, rapporte la MAP citant l’exécutif européen.

Résultat de recherche d'images pour "Karmenu Vella, commissaire européen à la Pêche."Karmenu Vella prendra part à la cérémonie d’ouverture de la 4e édition du salon Halieutis qui sera organisé du 15 au 19 février à Agadir. Au cours de sa visite, le commissaire européen aura des entretiens avec des responsables marocains, ajoute la même source. Le salon Halieutis est dédié aux différents métiers de la pêche maritime et s’inscrit dans le cadre de la "Stratégie Halieutis 2020".

L’Union européenne soutient le plan Halieutis en vertu d’un accord de pêche "durable", par lequel des bateaux européens viennent pêcher au large du Maroc en échange d’une contrepartie financière de 40 millions d’euros, dont 14 millions dédiés au plan Halieutis.

La visite de Karmenu Vella intervient dans un contexte où le Maroc et l'UE s'efforcent de maintenir des "relations économiques stables".

Dans une déclaration conjointe le 7 février, le ministre délégué aux Affaires étrangères Nasser Bourita et la haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères Federica Mogherini réaffirmaient leur attachement mutuel à un "partenariat modèle, riche et multidimensionnel". Les deux parties s’étaient alors engagées à "sécuriser la mise en œuvre de l’Accord de libre-échange des produits agricoles".

L’accord agricole est en effet malmené par un arrêt de décembre 2016 de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), qui juge que l’accord "ne s’applique pas au territoire du Sahara occidental", au motif qu’il "ne fait pas partie du territoire du Maroc".

Alors que le Maroc et l’UE tentent de trouver des solutions pour préserver cet accord, l’accord de pêche est menacé de la même manière par une question préjudicielle posée par un juge londonien et dont la CJUE se saisira cette année. Elle devra répondre à la question : "L’accord de partenariat dans le secteur de la pêche entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc est-il valide ?"

La visite au Maroc du commissaire européen à la Pêche est un nouveau signal politique dans le sens de la préservation des relations Maroc-UE, alors que les accords de pêche en vigueur arriveront à leur terme en 2018.

Par Thomas Savage - Source de l'article TelQuel

Aucun commentaire: