Translate

mercredi 6 janvier 2016

L'Algérie et l'Union pour la Méditerranée s'engagent dans l'énergie

L'énergie et l'investissement sont des domaines dans lesquels l'UPM et l'Algérie vont collaborer en 2016.

Un des objectifs de ce projet est de développer les compétences dans le domaineLes hauts fonctionnaires des 43 États membres de l'UPM ont adopté un programme de travail pour l'année 2016 avec quatre nouveaux projets de développement dans le cadre des trois domaines stratégiques prioritaires de l'UPM: développement durable, croissance inclusive et employabilité des jeunes, et autonomisation des femmes. 
Selon l'UPM, le nombre total de projets labellisés UPM s'élève à 37. Ces projets, dont un peu plus de 70% sont déjà couverts financièrement, illustrent les efforts concrets réalisés dans le cadre des trois domaines prioritaires de l'UPM précitées.
Soutenu par l'UpM, le projet Energy University de Schneider Electric proposera, au travers d'une plateforme en ligne, des programmes pédagogiques gratuits et spécialisés pour les professionnels de l'énergie.
Les objectifs de ce projet sont, d'une part, de développer les compétences dans le domaine de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables grâce à des cours gratuits en ligne et, d'autre part, d'améliorer la mise en réseau entre les différents experts régionaux de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables.
Un groupe restreint de pays, à savoir le Maroc, la Tunisie, la Turquie et l'Algérie, agira en tant qu'intervenant du projet afin de garantir que le contenu des cours réponde aux besoins et aux priorités identifiés au sein de la région, en coordination avec le promoteur Schneider Electric. Les coûts du projet sont entièrement financés par le promoteur. Quant au projet de développement économique par l'autonomisation locale et inclusive, Edile (Economic development through inclusive and local empowerment), il concrétise une approche régionale visant à identifier et à soutenir les investissements et les meilleures pratiques à fort impact local. 
L'objectif est de promouvoir les investissements ayant une forte répercussion grâce à la création d'un outil de notation mesurant l'intégration des projets d'investissement, en association avec un label. Les principaux acteurs visés sont les évaluateurs de projets d'investissement publics et privés, les investisseurs privés, les acteurs de la société civile, les institutions financières internationales et d'autres donateurs. La phase pilote, mise en oeuvre dans le cadre du programme Med financé par la Commission européenne, couvert le Liban, en Palestine et en Tunisie. Le label UPM va promouvoir la consolidation des activités au Liban, en Tunisie et en Palestine, et leur extension au Maroc, en Algérie, en Egypte et en Jordanie. 
L'Observatoire des investissements et partenariats d'Euromed optimisera les investissements et soutiendra le développement du secteur privé dans la région. L'objectif est d'accroître les investissements et les partenariats commerciaux tout en surveillant et en promouvant l'intégration économique dans la région méditerranéenne. Pour cela, les relations de partenariat seront encouragées, tout comme les investissements étrangers, la formation et l'assistance technique pour les entrepreneurs, l'incubation de projets, ou encore l'optimisation et l'évaluation de l'impact des investissements et partenariats internationaux par l'observatoire existant. Ce projet sera mis en oeuvre entre 2015 et 2017 dans 28 pays de l'UE et de la région méditerranéenne.
Les bénéficiaires visés sont les agences de promotion des investissements, les agences de développement des PME, les Chambres de commerce et d'industrie et d'autres organisations représentant le secteur privé, les associations professionnelles, les investisseurs publics et privés, ainsi que les réseaux des différentes diasporas. Le projet actuel est soutenu par la Commission européenne à 80% du budget total du projet qui correspond à 2,7 millions d'euros.

Source de l'article l'Expresiondz

Aucun commentaire: