Translate

mercredi 6 janvier 2016

Liban - La faculté de tourisme de l’UL lance le projet de « tourisme virtuel »

La faculté de tourisme et de gestion hôtelière de l'Université libanaise (UL) a lancé le projet de « tourisme virtuel » faisant partie du programme « Heland » financé par l'Union européenne. La cérémonie, dirigée par M. Nicolas Badaoui, s'est déroulée au cours d'un déjeuner à l'hôtel Crown Plaza de Beyrouth.

Étaient présents à la cérémonie, notamment, le recteur de l'Université libanaise, Adnan Sayyed Hussein, les députés Ali Fayyad et Élie Aoun, un représentant du député Samy Gemayel, Georges Azzi, ainsi que Nassib Khoury, représentant l'ambassade de Suisse, l'ambassadeur du Liban au Venezuela, Élias Lebbos, la directrice générale du ministère de l'Économie, Alia Abbas, les doyens et les membres du conseil de l'UL, ainsi que les représentants des professeurs de l'Université libanaise et de nombreuses personnalités diplomatiques, académiques, militaires, syndicales, des journalistes, et les moukhtars et présidents des conseils municipaux de Jezzine et de Bkassine.

Dans des allocutions de circonstance, le président de la Fédération des municipalités de Jezzine, Khalil Harfouche, ainsi que le président du conseil municipal de Bkassine. Habib Farès, ont rendu hommage aux efforts déployés par le doyen de la faculté de tourisme de l'UL, Mme Amal Abou Fayad, ainsi que par les professeurs et les étudiants de la faculté qui ont travaillé pour assurer le succès du projet « Heland » de la faculté de tourisme de l'UL.
Le doyen de la faculté, Mme Abou Fayad, a remercié de son côté le recteur de l'Université libanaise pour son appui à la faculté. Elle a mis l'accent, en outre, sur la coordination avec le ministre du Tourisme, Michel Pharaon, et son soutien à un tel projet.

Au terme de la cérémonie, le recteur de l'UL a pris la parole pour féliciter Mme Amal Abou Fayad et tous les professeurs et cadres de la faculté de tourisme et de gestion hôtelière pour leur persévérance et leur réussite dans leur mission. Il a encouragé dans ce cadre les jeunes Libanais à poursuivre leurs études supérieures à la faculté de tourisme « car au Liban, a-t-il souligné, on parle de chômage, or les diplômés en tourisme et en gestion hôtelière ne connaissent pas le chômage ».

Source de l'article l'Orient le Jour

Aucun commentaire: