Translate

dimanche 22 mai 2016

Conférence Italie-Afrique: le Maroc a participé activement à la table-ronde sur la paix et la sécurité en Afrique

Le Maroc a participé activement à la table-ronde sur la paix et la sécurité en Afrique, organisée dans le cadre de la première conférence Italie-Afrique mercredi à Rome avec la participation d'une quarantaine de pays du continent et des organisations internationales et régionales, a déclaré l’ambassadeur représentant du Royaume auprès de l’ONU, Omar Hilale.

Afficher l'image d'origineLa délégation marocaine participant à ce débat a mis l’accent sur l’importance du règlement pacifique des différends à travers le dialogue ainsi que sur la coopération en matière de lutte contre le terrorisme, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP à l’issue des travaux de cette Conférence. 

Elle a également insisté sur '’la nécessité d’inciter les femmes et les hommes africains à rester chez eux et à ne plus abandonner leurs pays et prendre des risques’’, a-t-il ajouté. 

Le Maroc a en outre souligné le besoin de faire en sorte que la paix et la sécurité aillent de pair avec la bonne gouvernance, le respect des droits de l’Homme et la démocratie’, a-t-il poursuivi, notant que cette réunion a offert l’occasion de mettre en exergue le rôle historique de l’Italie dans le rapprochement de l’Afrique et de l’Europe et de lui rendre hommage pour son engagement en faveur du développement du continent. 

Outre M. Hilale, la délégation marocaine comprend l’ambassadeur du Maroc en Italie, Hassan Abouyoub, et le directeur des Affaires africaines au ministères des affaires étrangères et de la coopération, Mohamed Sbihi. 

Trois autres tables-rondes ont été initiées dans le cadre de cette conférence sur les thématiques de "la durabilité économique : Italie-Afrique, les défis pour une croissance commune", "la durabilité socio-environnementale : environnement et développement social. Agenda 2030 et une nouvelle approche intégrée" et "la durabilité du phénomène migratoire : pour un nouveau modèle de dialogue’’. 

Organisée à l’initiative de l’Italie, cette conférence a eu pour principal objectif de "lancer un partenariat stratégique entre l’Italie et le continent africain dans des secteurs d'intérêt commun pour les deux parties, tels que le développement économique à travers le développement des infrastructures et de l'agriculture, la soutenabilité sociale et environnementale et de la migration". 

L'évènement a été l’opportunité d’aborder un certain nombre de défis auxquels fait face le continent africain dont la migration, le développement durable, la paix et la sécurité, ainsi que l’agenda des Nations unies pour le développement, le rôle de l’Italie pour favoriser le développement du continent africain et les échanges économiques entre les deux parties qui ne dépassent guère 38 milliards d'euros. 

S'exprimant lors de la séance d’ouverture, le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni a affirmé que l'Afrique représente un "pari stratégique" pour son pays, tout en attirant l'attention sur les multiples défis qu'affronte le continent, en premier lieu le terrorisme". 

Le chef de la diplomatie italienne a indiqué que son pays oeuvre pour parvenir, lors du sommet européen de juin, à "un paquet de décisions" concrètes avec des "projets spécifiques dans sept à huit pays africains, ceux les plus touchés par le phénomène migratoire". 

Cette conférence a réuni une quarantaine de ministres en provenance de pays africains, les représentants permanents de ces derniers auprès de l’ONU, et les responsables d’une quinzaine d’organisations internationales et régionales et du système des Nations unies.

Source de l'article LeMag

Aucun commentaire: