Translate

dimanche 29 mai 2016

Tunisie - ALECA: les conditions minimales à la libéralisation des échanges

L’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE) a élaboré une analyse des scénarios portant sur les conditions minimales à la libéralisation des échanges dans le cadre de l’Accord de libre-échange complet et approfondi (Aleca).

UECette analyse a fait ressortir qu’afin que le choc d’ouverture du marché tunisien sur la croissance économique soit juste et positif, les exportations dans le secteur agricole devraient atteindre une croissance annuelle de 8%. Cela pourrait être réalisable à travers la hausse de 5% de la productivité et à un taux de la valeur ajoutée estimé à 13% contre 10,8% actuellement.

Ainsi, il demeure nécessaire d’augmenter le taux d’exploitation des terres arables, qui devraient passer de 19% du total de la superficie à 25%, soit l’équivalent de 0,28 hectare par habitant contre 0,26 ha/hab.

La même analyse a démontré que les mesures non tarifaires devraient afficher une baisse de 12% contre 14,22%.

En matière de services, l’IACE a préconisé d’augmenter les exportations de ce secteur de 15% chaque année, et ce, via une hausse de 7% de la productivité, un investissement additionnel de l’ordre de 2000 MDT et un taux de la valeur ajoutée de 8% contre 4% à ce jour.

Par Imen Zine - Source de l'article l'Economiste maghrébin

Aucun commentaire: