Translate

dimanche 22 mai 2016

Exportations - Les ambitions du Denin marocain

Le secteur du jean marocain se retrouve actuellement à Barcelone, à l'occasion d'un salon dédié au Denim. Malgré une forte concurrence du Cambodge et du Vietnam, les professionnels du royaume entendent bien conquérir le marché européen. Les détails.

Denim textile MarocLes opérateurs du textile font du forcing à la 18e édition du Denim by Premiere Vision qui ouvre ses portes aujourd'hui, et ce jusqu'au 20 mai, à Barcelone. Ce salon se veut une vitrine pour les produits à la pointe de la créativité et de l'innovation, avec l'obligation pour les exposants de se renouveler à chaque saison pour répondre aux besoins de son marché cible, celui du Denim premium.

Il faut dire qu'il s'agit d'un marché très important. Les flux d'importations des jeans en Europe connaissent, depuis une décennie, une croissance importante, qui s'st chiffrée à 4,7 milliards d'euros en 2015. Un marché qui enregistre une hausse de 8,7% par rapport à 2014. Ce qui représente 535 millions de pièces importées par le marché commun pour un prix moyen d'un peu plus de 8 euros l'unité. Un record pour une population de 503 millions de consommateurs, souligne l'Economiste dans son édition du 18 mai.

Les opérateurs marocains comptent donc, à travers cette participation, démontrer à la distribution européenne que le Denim made in Maroc se positionne en tant qu'offre globale comprenant des collections et des produits finis à travers l'ensemble de ses composantes (tissu, accessoires et confection). Pour y parvenir, Maroc Export, en concertation avec l'Amith, a prévu un pavillon de 384 m2 qui sera animé par 8 participants dont le Moroccan Denim Cluster (MDC). Celui-ci est composé d'une vingtaine d'acteurs de la filière. Le MDC présentera, à l'occasion, une offre intégrée de l'amont (tissu, accessoires) à l'aval (confection). La participation marocaine a, rappelons-le, réalisé, lors de l'édition 2015, plus de 210 contacts qui ont donné lieu à des commandes fermes estimées à 11,12 millions d'euros.

D'ailleurs, au niveau du marché européen, le textile marocain se positionne devant ses concurrents directs, notamment la Turquie, la Tunisie ou encore l'Egypte. Bien qu'il ait enregistré une amélioration de 5% du sourcing des donneurs d'ordre européens, le made in Morocco est classé 7e fournisseur, alors qu'il occupait la 5e place en 2014. Une baisse qui s'explique par la concurrence intense de pays comme le Cambodge et le Vietnam qui connaissent une très forte évolution de leurs exportations vers les pays européens. Tout le défi des opérateurs marocains est donc d'améliorer et de développer l'offre existante.

Par Sanae El Asrawi - Source de l'article Le360ma

Aucun commentaire: