Translate

dimanche 29 mai 2016

Ouverture à Tanger du 3ème Sommet des présidents des parlements de l'AP-UpM

Les travaux du 3ème Sommet des présidents des parlements de l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée (AP-UpM) se sont ouverts samedi à Tanger sous le signe "Ensemble pour un avenir commun de l’espace euro-méditerranéen", à l’initiative de la Chambre des représentants.

Ouverture à Tanger du 3ème Sommet des présidents des parlements de l'AP-UpMCette grand-messe parlementaire, tenue sous la présidence du président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, également président de l'AP-UpM, s’est déroulée en présence du président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchemmach, de membres des deux chambres ainsi que de délégations parlementaires d'environ 30 pays et de représentants de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée. 

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de cette session, M. Talbi Alami a assuré que le Parlement marocain ne cesse d’œuvrer à renforcer ce cadre de dialogue et d'adhérer de manière active à sa dynamique, partant de la ferme conviction qu’il constitue pour le Royaume un acquis pour l’action parlementaire commune, soulignant l’importance du dialogue euro-méditerranéen et de la fédération des efforts en vue de soutenir la paix, la sécurité et la stabilité dans la région, renforcer la coopération et consolider le processus démocratique. 

Pour sa part, M. Benchemmach a fait savoir que ce sommet constitue une plateforme de réflexion collective autour de l’avenir de l’espace euro-méditerranéen, en vue d’édifier un espace méditerranéen interculturel incubateur d’un développement partagé dans les domaines de paix, de sécurité et de développement durable, plaçant la protection de l’environnement et la lutte contre les effets des changements climatiques dans la Méditerranée au centre des préoccupations. 

De son côté, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida, a mis l’accent sur le rôle des parlements dans la consécration d’une coopération politique, économique et sociale entre les pays membres de l'Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (AP-UpM), afin de trouver des solutions communs aux défis auxquels fait face la région et d’édifier un espace de paix et de prospérité pour les peuples des pays du pourtour méditerranéen. 

Selon Mme Bouaida, la représentation des peuples constitue une responsabilité nationale qui implique la conjugaison des efforts de tous et l'adoption d'une approche concertée permettant de trouver des solutions concrètes aux grandes questions posées. 

Pour le président du Sénat italien, Pietro Grasso, les difficultés auxquelles fait face la région, notamment celles liées à la grave crise économique, aux flux de réfugiés, au terrorisme et à la protection de l'environnement nécessitent, de façon urgente et impérative, la mise en place d’une nouvelle approche fondée sur l’engagement commun pour la construction d’un espace de paix, de prospérité et de bien-être pour les peuples de la région. 

Le responsable s’est dit convaincu que la coopération interparlementaire peut être un incubateur de décisions et d’actions intergouvernementales en vue d’édifier un espace euro-méditerranéen où règnent la paix, la sécurité et le développement économique durable. 

D'autres participants ont souligné que cette rencontre constitue une plateforme idoine de dialogue et de coordination, ajoutant que l’action commune des institutions parlementaires internationales et méditerranéennes devrait servir de base pour faire face aux problèmes posés à la communauté internationale, liés notamment au terrorisme, l’extrémisme, les interventions militaires, la fragilité des systèmes politiques dans de nombreux pays, la crise économique, sociale et sécuritaire, l’immigration clandestine et la prévalence de la logique de la force sur le dialogue et la concertation. 

Ils ont également estimé nécessaire de promouvoir le dialogue, éviter l'ingérence dans les affaires internes des pays, imposer le respect de la légalité internationale et des décisions onusiennes, consacrer les valeurs de solidarité entre les peuples et opter pour des solutions concertées au service des intérêts des peuples. 

Ils ont, par la même occasion, salué le leadership du Maroc dans la résolution des conflits régionaux, la promotion de la stabilité dans la région et le rapprochement des parties en conflit, afin de faire face au terrorisme, à l’immigration clandestine et au trafic des êtres humains. 

De même, les participants ont mis en avant l'engagement du Royaume dans le domaine de protection de l’environnement et de lutte contre les effets des changements climatiques, à travers le lancement de plans pionniers, en particulier dans le secteur des énergies renouvelables, et l’organisation du sommet du climat COP22. 

Le programme de cette session prévoit l'organisation des réunions des commissions permanentes, des groupes de travail et du Bureau, outre l’adoption de la Déclaration du 3ème Sommet des présidents et de la Déclaration finale de la 12ème session plénière de l’AP-UpM, ainsi que l’approbation des recommandations des commissions de l'AP-UpM. 

Source de l'article Atlasinfo

Aucun commentaire: