Translate

jeudi 26 mai 2016

Signature de deux conventions de coopération entre l'Algérie, l'UE et le PNUD

Deux conventions de coopération ont été signées jeudi à Alger entre l'Algérie, l'Union européenne (UE) et le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement).


Signature de deux conventions de coopération entre l'Algérie, l'UE et le PNUD

La cérémonie de signature a été coprésidée par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et le Commissaire européen chargé de la Politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, Johannes Hahn, en visite de deux jours en Algérie depuis mercredi.

Ces conventions portent sur le financement de deux nouveaux programmes d'appui de l'UE, l'un destiné à la diversification de l'industrie et à l'amélioration du climat des affaires (PADICA) entre l'Algérie et l'UE et l'autre au développement local (CAPDEL) regroupant l'Algérie, le PNUD et l'UE.

La convention sur l'appui à l'environnement de l'entreprise et le climat des affaires est estimée à 18,7 millions d'euros, a-t-on indiqué sur place, précisant qu'il s'agit d'un programme de coopération sur trois ans et d'accompagnement de la mise à niveau des efforts du ministère de l'Industrie et des Mines.

Cette convention vise également à préparer l'afflux des investissements européens en Algérie.

La deuxième convention, considérée comme étant "la première du genre dans la région", porte sur une coopération triangulaire (Algérie-UE-PNUD) et concerne un programme d'appui au développement local. Elle est d'une valeur de huit millions d'euros.

"L'Algérie apporte, dans les deux conventions, un concours de 10 % sous forme de mise à disposition de toutes les conditions nécessaires à la mise en œuvre de ces programmes, selon les procédures en vigueur avec l'UE", a-t-on expliqué lors de la signature des conventions.

Intervenant à l'issue de la signature des deux conventions, M. Lamamra a indiqué que les deux accords "concrétisent la coopération entre l'Algérie et l'UE, d'une part, et l'ONU d'autre part".

"Il s'agit d'une coopération sectorielle qui profite au développement local et la formation des ressources humaines", a-t-il ajouté, soulignant qu'à travers cette signature, les partenaires étrangers adhèrent aux programmes d'investissement et de développement initiés par l'Algérie".

Pour sa part, Johannes Hahn a relevé que l'Algérie "est un partenaire important dans la région", estimant que la signature de ces conventions est de nature à consolider les relations entre les deux parties.

Source de l'article APS

Aucun commentaire: