Translate

jeudi 19 mai 2016

Forum Medafco-Diamed : Stimuler la culture entrepreneuriale

Destiné au renforcement des capacités des acteurs algériens de l’entrepreneuriat et à l’accompagnement des investisseurs nationaux, le projet euro-maghrébin Diamed, lancé le 26 mars à Alger, et financé par l’Union européenne, vise également à émettre des recommandations, élaborées avec d’autres partenaires, avec finalité de stimuler la culture d’entreprendre en Algérie.


Résultat de recherche d'images pour "Forum Medafco-Diamed : Stimuler la culture entrepreneuriale"Organisée par l’agence ACIM (Agence de l'entreprenariat en Méditerranée), la troisième édition du Forum d’affaires Medafco-Diamed, qui s’est déroulée hier l’hôtel Hilton, en présence de représentants du ministère de l’Industrie et des Mines et de la délégation de l’UE à Alger, devait, par conséquent, rendre compte des résultats obtenus à l’issue d’une expérience de trois années, dans notre pays (2013-2015), sur la base de témoignages d’investisseurs algériens, à l’intérieur et à l’extérieur du pays. 
Le bilan en question se réfère à une série d’actions liées au «renforcement des capacités internes des acteurs algériens de l’écosystème entrepreneurial», au «perfectionnement des ressources humaines locales», de même qu’elles portent sur le réseautage des acteurs économiques algériens aux niveaux national et international et le développement du climat des affaires en Algérie, et, enfin, sur la promotion de l’accompagnement des investisseurs. 
Ce dispositif d’accompagnement qui a pour objectif d’encourager les Algériens résidant à l’étranger à investir dans leur pays d’origine, notamment dans les secteurs hors hydrocarbures, est doté d'un budget de 2,3 millions d'euros, sur une période de trois ans, financé à hauteur de 80% par l'Union européenne, dans le but de soutenir la création d'emplois et d'activités dans les pays du Maghreb. 
Aussi, le bilan présenté lors de cette rencontre, les activités réalisées par Diamed, se scinde en trois principaux axes, le premier consistant à développer les capacités locales d’appui à l’entrepreneuriat. À ce titre, plus de 300 cadres d’organismes locaux, dans les trois pays du Maghreb, ont bénéficié de cycles de formation en réponse aux besoins spécifiques de chaque structure. 
Des formations qui ont été suivies de voyages d’immersion dans des structures similaires en Europe pour partage d’expériences. Pour le cas de l’Algérie, 140 cadres, issus de l’AND/PME, de l’ANVREDET et de l’ANPT, ont pu bénéficier de ces formations. En parallèle, 2 forums ont été organisés (Tunis et Marseille) avec objectif de mettre en réseau les acteurs de l’entrepreneuriat au Maghreb et en Méditerranée et les impliquer dans la maturation de recommandations dans le sens de l’encouragement de l’acte d’entreprendre. 
Au titre du perfectionnement des capacités managériales des jeunes diplômés universitaires, 270 jeunes Maghrébins, dont plus de 154 Algériens, ont bénéficié de formations suivies de 3 mois d’accompagnement personnalisé pour permettre à chaque jeune de développer la maturation de son projet professionnel. Enfin, au chapitre du 3e axe, qui concerne l’accompagnement des investissements de la part des Magrébins installés à l’étranger, le bilan indique que deux appels à projets ont été lancés par les partenaires de Diamed dès 2013. 
Ces appels ont été suivis, en Europe, par l’organisation d’ateliers d’information sur les opportunités d’investissement en Algérie, au Maroc et en Tunisie. Le processus a enregistré l’identification de 287 projets dans les secteurs des TIC, de l’agriculture, de la plasturgie, de l’éco-construction, des cosmétiques et de la pisciculture. 
En Algérie, 26 projets ont été accompagnés par Medafco-Consulting. Aussi, 3 forums d’affaires ont été organisés dans les trois pays et mobilisé plus de 30 participants parmi les acteurs actifs d’entrepreneuriat. 
Dans le même contexte, une enquête a été lancée par ACIM et ANIMA, partenaires de Diamed, en vue de décrypter les attentes des acteurs concernés en matière de création d’entreprises dans leur pays d’origine. Sur la base de cette enquête, Diamed a réussi son principal objectif, à savoir contribuer au développement local et renforcer l’écosystème entrepreneurial dans les pays du Maghreb grâce à la mise en synergie des réseaux, des expertises et des expériences des six partenaires, mais aussi, grâce à l’implication active des acteurs locaux. 
Au titre des recommandations, pour le cas de notre pays, Medafco-Consulting et ses partenaires insistent sur la nécessité de mise en place du premier Living – Lab, dénommé «Algeria-Invest». Il s’agit de mettre en synergie l’ensemble des acteurs publics, privés et civils concernés par le développement des investissements et d’entrepreneuriat. Une action coordonnée, appelée à contribuer à stimuler la création d’entreprises et améliorer l’attractivité des investissements.

Aucun commentaire: