Translate

dimanche 22 mai 2016

Lassen : Nous voulons aider nos voisins, le Liban en particulier, en ces temps de crise

À l'occasion de la Journée de l'Europe, l'ambassadrice Christina Lassen, chef de la Délégation de l'Union européenne au Liban, a rappelé les nombreux défis auxquels fait face l'Europe aujourd'hui

La chef de la Délégation de l’UE au Liban, Christina Lassen, entourée du 
député Yassine Jaber, de la ministre Alice Chaptini et de ses invités. 
Parmi lesquels « le terrorisme, la crise des migrants et la croissance économique ». L'Europe doit aussi faire face « à l'instabilité qui règne chez ses voisins de l'est et de l'autre côté de la Méditerranée ». « Nous voulons aider nos voisins, le Liban en particulier, en ces temps de crise », a affirmé Mme Lassen au cours d'une réception qu'elle a donnée au musée Sursock.

L'ambassadrice de l'UE a salué le pays du Cèdre « qui est aux premières lignes dans la défense contre le terrorisme » et qui « accueille généreusement un impressionnant nombre de réfugiés syriens », alors qu'il « lutte pour maintenir la stabilité et la croissance économique ». C'est dans ce contexte que Christina Lassen a insisté sur la nécessité pour les deux partenaires, l'UE et le Liban, de resserrer les liens. « L'Europe a fait un long chemin, de la destruction à la prospérité, du statut d'ennemi à celui d'ami, de la division à l'union. Et c'est ce dont nous avons besoin pour cette région », a-t-elle conclu.

De nombreuses personnalités diplomatiques, politiques, militaires, économiques, sociales, religieuses, académiques, des médias et de la société civile ont assisté à la réception. Parmi lesquelles le député Yassine Jaber, représentant le président du Parlement, la ministre Alice Chaptini, représentant le président du Conseil, et l'ambassadrice Mira Violidès, représentant le ministre des Affaires étrangères. Étaient également présents les ministres de l'Information, Ramzi Jreige, de la Culture, Rony Arayji, de l'Environnement, Mohammad Machnouk, d'État pour la Réforme administrative, Nabil de Freige, et l'ancien ministre Tarek Mitri, président du conseil d'administration du musée Sursock.

Source de l'article l'Orient le Jour

Aucun commentaire: