Translate

jeudi 26 mai 2016

Les entreprises turques ont investi plus de 15 Mds$ depuis 2 ans, l'Europe en tête des IDE -

Résultat de recherche d'images pour "Turqui europe"
Le Conseil des Relations Economiques Extérieures (DEIK) et Deloitte ont dévoilé le 17 mai leur indice des investissements turcs à l'étranger pour 2014 et 2015.

Les chiffres:

En 2014, les investissements turcs à l'étranger s'élevaient à 9,3Mds$ dont 6,5Mds$ sous forme de fusions et acquisitions (M&A). En 2015, les IDE turcs totalisaient seulement 5,9 milliards, les M&A ayant retrouvé un rythme normal de 3,5 milliards par an.

En terme de projets, on en recensait 141 en 2014 et 88 en 2015, avec une forte diminution des créations d'actifs (greenfield investments).

Tous types d'investissements confondus, l'Allemagne est la première destination des investissements turcs sur la période, avec 9 M&A et 32 créations, suivie par les Etats-Unis (20 projets) et la Roumanie (16 projets exclusivement de création). L'industrie est le premier secteur cible, les M&A visent ensuite le BTP et les créations, la distribution.

L'indice d'attractivité:

Deloitte et le DEIK ont également évalué l'attractivité des pays d'accueil en se basant sur 7 critères allant des ressources naturelles aux relations avec la Turquie. Les Etats-Unis arrivent en tête, suivis de la Suède, de la Finlande, de la France et de la Belgique. Ensuite vient la Chine, première en termes d'attractivité pour les pays à revenu moyen ou faible. Pour cette catégorie, la Roumanie, l'Iran, la Pologne et le Kazakhstan présentent les meilleures conditions.

Par zone :

L'Europe est la cible privilégiée, que ce soit au niveau des montants (4,2Mds$ en 2015), en nombre de projets ou en création d'emploi (8 400 en 2015). La construction et l'industrie arrivent en tête, chacun de ces secteurs occupant près d'un tiers des montants investis.

La zone MENA a reçu peu d'IDE en provenance de Turquie en 2015, mais ces investissement ont tout de même générer près de 3 100 emplois. L'année passée, les investissements se sont surtout dirigés vers l'Afrique Subsaharienne et de l'Est et ciblant l'industrie (89% des IDE).

Pour en savoir plus, lire l'article sur Hurriyet Daily News
Rapport sur le site du DEIK (en turc)

Source de l'article Animaweb

Aucun commentaire: