Translate

mercredi 1 février 2017

Mogherini appelle à une coopération et une intégration accrues en Méditerranée

UfM Forum
Seule une intégration régionale accrue peut réduire l’instabilité de la région méditerranéenne et résoudre les conflits, a déclaré Federica Mogherini, Haute représentante de l’UE, à l’occasion du second Forum régional de l’UpM qui se déroule à Barcelone les 23 et 24 janvier sur le thème de la Méditerranée en action : les jeunes au service de la stabilité et du développement
Mme Mogherini, qui a coprésidé la réunion avec le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a souligné l’importance d’assurer un avenir positif aux jeunes de la région.
Les États membres de l’UpM ont exprimé un engagement politique fort avec l’adoption d’une feuille de route pour le renforcement de la coopération régionale en Méditerranée.
Le Secrétariat général de l’UpM et l’Agence suédoise pour le développement ont signé un accord de financement pluriannuel de 6,5 millions d’euros pour mettre en œuvre et renforcer les activités principales de l’UpM. Cet accord met l’accent sur trois domaines d’action fondamentaux pour la région : l’autonomisation des femmes et l’égalité homme-femme, l’action pour le climat et l’énergie ainsi que l’eau, l’environnement et l’économie bleue.
Ce Forum régional a vu aussi le lancement du projet « Génération Entrepreneur » lancé officiellement dans le cadre de l’initiative méditerranéenne pour l’emploi Mediterranean Initiative for Jobs (Med4Jobs). Le projet consiste en un programme de formation pour l’emploi et pour la création d’entreprises dont bénéficieront 79 000 étudiants d’écoles et d’universités d’Algérie, d’Égypte, de Jordanie, du Liban, du Maroc, de Palestine et de la Tunisie et devrait créer des possibilités d’emploi au travers de programmes de mentorat et d’incubation de start-ups.
En outre, des accords de coopération ont été signés entre l’UpM et le Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud et l’Unité technique d’Agadir. Le Gouvernement de Monaco a annoncé une contribution financière au projet de l’UpM de formation de citoyens responsables « Forming Responsible Citizens ». Le projet, mené par l’organisation basée en Espagne Ideaborn, vise à contribuer à la prévention de la violence contre les filles et les femmes par le biais de la mise en œuvre d’un programme d’éducation civique rénové au Maroc et en Tunisie.
« Aujourd’hui, nous nous sommes engagés ensemble à briser le cercle du manque d’intégration, ainsi que celui des tensions et des conflits, et à investir de manière cohérente dans un dialogue plus politique et dans une coopération intégrative régionale accrue au sujet de domaines d’action très concrets par le biais de notre Union pour la Méditerranée, » a déclaré la Haute représentante.
« Cela aura des répercussions sur la vie de nos concitoyens, et si nous avons consacré nos débats aujourd’hui aux jeunes, c’est parce que nous sommes bien conscients que non seulement les tendances démographiques de notre région indiquent que c’est la chose intelligente à faire pour notre présent et pour notre avenir; mais aussi que le fait d’accorder suffisamment d’espace à nos jeunes, en Europe comme dans le reste de la région méditerranéenne, est un élément clé d’un certain nombre de priorités que nous partageons : le développement économique, garantissant que nos sociétés sont des sociétés ouvertes avec un espace pour chaque citoyen, la gestion des flux migratoires mais aussi la prévention de la radicalisation et la gestion des préoccupations sécuritaires que nous partageons également, » a-t-elle ajouté.

Pour en savoir plus

Aucun commentaire: