Translate

dimanche 21 décembre 2014

Engagements des élus méditerranéens sur le climat

Réunis le 11 décembre à l’initiative de la Commission Méditerranée de CGLU et de la Commission Interméditerranéenne de la CRPM, les élus méditerranéens ont pris des engagements en matière de changement climatique. 
SIGNAT CLIMAT PETIT
A travers leur déclaration, ils ont apporté leur contribution à la préparation de la Conférences des Parties (COP) de la convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques de Paris (COP 21) qui aura lieu en décembre 2015.


Très concrètement, les élus venus de plus de 10 pays riverains de la Méditerranée se sont engagés à agir sur :

– le développement de stratégies de développement territorial intégré et urbain durable axées sur la lutte contre l’étalement mais également sur une gestion durable des transports ;

– le développement de politiques d’efficacité énergétique et de stratégies régionales coordonnées pour la rénovation énergétique de bâtiments à l’échelle du bassin ;

– le développement d’énergies renouvelables, avec une attention particulière pour le solaire, la biomasse, le secteur émergent des énergies marines, les systèmes intelligents et les systèmes énergétiques à faible émission de carbone ;

– le développement d’éco-quartiers, de corridors verts/bleus, d’espaces publics ;

– la structuration de filières de gestion des déchets et leur valorisation ;

– le développement de stratégies de gestion intégrée des zones côtières ;

– le développement de stratégies de réduction des risques liés aux désastres et d’accroissement de la résilience ;

– l’amélioration de la gestion durable des ressources hydriques (qualité, dépuration, utilisation, disposition, distribution, prix, technologies et techniques innovantes, traditionnelles) ;

– le renforcement des politiques locales de communication/information du citoyen et l’engagement sur tous ces sujets ;

– une mise en réseau plus performante et un échange de connaissances entre les opérateurs du développement durable, les scientifiques et les acteurs des communautés ;

– le renforcement des capacités d’innovation sur le climat par la coopération et par des solutions locales ciblées pour relever les défis du changement climatique.

Source de l'article Commed

Aucun commentaire: