Translate

mardi 2 décembre 2014

L’UE soutient l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables au Liban

L'Union européenne et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) ont lancé hier, en présence du ministre de l'Énergie et de l'Eau, Arthur Nazarian, le « Country Energy Efficiency and Renewable Energy Demonstration Project for the Recovery of Lebanon » (Projet de démonstration national de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables pour le redressement du Liban, Cedro IV). 

Ce projet, financé par l'Union européenne à hauteur de 3 millions d'euros, vise à accroître l'efficacité énergétique du Liban, à promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables et à soutenir une évolution progressive vers une économie « verte ».

Selon le communiqué publié par l'UE, le Plan d'action pour la coopération UE-Liban 2013-2015 comprend la mise en œuvre de plans d'efficacité énergétique et des énergies renouvelables dans tous les secteurs, y compris à travers des projets visant à utiliser les sources d'énergie renouvelables et à faible taux d'émission de carbone. Dans tous les secteurs, l'accent est mis sur le renforcement de la sensibilisation aux énergies renouvelables et aux objectifs de meilleure efficacité énergétique, sur les mesures visant à accroître l'efficacité énergétique et sur le développement des sources d'énergies renouvelables et d'énergie à faible taux d'émission de carbone.

Les objectifs spécifiques de Cedro IV s'inscriront dans la continuité des trois phases précédentes du projet Cedro (de 2007 à 2013).

Compte tenu de la pénurie actuelle d'énergie, comme en témoignent les coupures récurrentes du courant électrique, et de la pression accrue sur ce secteur due à la présence massive de réfugiés en provenance de Syrie, le but du projet est :
  1. de contribuer à la diminution des charges financières publiques et privées liées aux dépenses énergétiques, et d'accroître la sécurité d'approvisionnement du pays ;
  2. de soutenir le ministère de l'Énergie et de l'Eau dans la promotion des énergies renouvelables jusqu'à 12 % du mix énergétique du Liban en 2020 et d'améliorer l'efficacité énergétique à hauteur de 5 % ;
  3. de promouvoir les sources d'énergies renouvelables à petite échelle dans le cadre de projets de démonstration, accompagnés d'activités de renforcement des capacités et de sensibilisation, et
  4. de renforcer la mobilisation vers une économie verte, de créer de nouveaux emplois « verts », notamment grâce à la participation du secteur privé.
Le Pnud suivra les progrès en vue d'atteindre les résultats escomptés, en assurant une mise en œuvre de haute qualité aux niveaux technique et financier. La phase de mise en œuvre du projet durera 36 mois.

Source de l'article l'Orient le Jour

Aucun commentaire: