Translate

dimanche 21 décembre 2014

L’ARLEM appelle à insuffler une nouvelle dynamique à la politique européenne de voisinage pour la Méditerranée

La 6e séance plénière de l’Assemblée régionale et locale euro-méditerranéenne (ARLEM), co-présidée par Michel Lebrun, président du Comité des Régions (CdR), et Ali Abdel-Rahman, gouverneur de Gizeh (Égypte), se tiendra les 14 et 15 décembre dans la ville turque d’Antalya, à l’invitation de Menderes Türel, maire de la municipalité métropolitaine d’Antalya. 

La Commission européenne a récemment lancé une révision de la politique européenne de voisinage. Dans ce contexte, l’ARLEM appelle à un renforcement des outils de coopération territoriale, notamment des stratégies macro-régionales, qui ouvrent des possibilités de coopération transfrontalière entre régions de l’UE et des pays tiers. Le rapport annuel surL’État de la dimension territoriale de l’Union pour la Méditerranée, qui contient des recommandations politiques pour les travaux de l’ARLEM, souligne que l’UE doit rester le premier partenaire stratégique des pays du sud et de l’est de la Méditerranée. L’ARLEM souhaite également que les partenaires européens et méditerranéens, les membres de l’UpM et les institutions européennes s’engagent clairement à soutenir le processus de décentralisation et le développement d’une gouvernance à niveaux multiples dans la région. L’ARLEM appelle également à l’élaboration de stratégies macro-régionales et d’une politique de cohésion, financées au titre de la politique européenne de voisinage, afin de promouvoir la coopération sud-sud. 
 
La séance plénière de l’ARLEM verra l’adoption du rapport d’António Costa (PT/PSE), maire de Lisbonne, sur le rôle des autorités locales et régionales dans la gestion des migrations dans la région méditerranéenne. Ce rapport souligne que de nombreuses villes et régions sont particulièrement affectées par l’afflux croissant d’immigrés, de demandeurs d’asile et de réfugiés. Ces autorités locales sont en effet tenues d’accueillir et d’intégrer ces populations. Le rapport souligne donc la nécessité de mettre au point une approche commune, globale et cohérente pour les migrations dans la région euro-méditerranéenne.  
 
Les questions environnementales seront également à l’ordre du jour, avec la présentation du rapport sur la gestion des déchets au niveau local et régional dans la région méditerranéenne, rédigé par Mohamed Boudra, président du Conseil régional de Taza-Al Hoceima-Taounate (Maroc). À Antalya, l’ARLEM présentera également un agenda urbain pour la Méditerranée, qui a pour objectif de renforcer les capacités institutionnelles et administratives des villes et régions dans le domaine de la gouvernance urbaine.   
 
L’ARLEM a été créée en 2010 dans le but d’apporter une dimension territoriale à l’UpM en associant plus étroitement les autorités locales et régionales à ses projets. Elle se compose de 80 représentants locaux et régionaux de l’UE et de ses partenaires méditerranéens. Sa co-présidence assure une représentation égale des pays partenaires méditerranéens et de l’UE. 
 
Pour en savoir plus 
ARLEM – Page web 
EU Neighbourhood Info Centre – Société civile et autorités locales

Aucun commentaire: