Translate

dimanche 17 mai 2015

L’Algérie entend tirer avantage de l’expérience allemande pour la relance de l’industrie

L’Algérie veut tirer profit de la technologie et de l’évolution de l’industrie allemande dans le processus de l’industrialisation du pays, a indiqué lundi à Alger, le directeur général de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), Mohamed Chami.

"Les équipements exportés par l’Allemagne sont de haute technologie, fiables et durables, donc nous souhaitons que l’industrialisation du pays se fasse avec ce genre de machines et que nos usines soient dotées de tels équipements à travers nos opérateurs locaux et leurs homologues allemands", a déclaré M. Chami en marge d’un forum d’affaires algéro-allemand.

De par sa forte demande interne en équipements et son taux de croissance, l’Algérie attire davantage d’opérateurs allemands qui veulent contribuer aux programmes économiques lancés par l’Algérie notamment dans l’équipement et l’industrie, a encore noté ce responsable lors de la rencontre qui a réuni une cinquantaine d’opérateurs, dont 20 allemands.

Pour M. Chami, le partenariat bilatéral souhaité devrait favoriser un transfert de technologie bénéfique pour l’industrie algérienne.

Pour sa part, le secrétaire général de la Chambre arabo-allemande de Commerce et d’industrie, Abdulaziz Al Mikhalfi, a estimé que les opérateurs allemands voulaient contribuer au développement de l’industrie algérienne et saisir les opportunités de son marché dans le cadre de partenariats avec des entreprises publiques ou privées.

Il a souligné que le but de ce forum est d’élargir les activités des entreprises allemandes installées en Algérie et faire venir d’autres, tout en encourageant le partenariat à long terme dans l’industrie, les services, la logistique, la santé et les énergies renouvelables.

Plus de 200 entreprises allemandes sont installées en Algérie.

Pour rappel, lors de la 5ème session économique algéro-allemande, tenue en avril dernier à Berlin, les deux parties s’étaient félicitées des partenariats entre les opérateurs des deux pays surtout dans l’industrie mécanique, vu la concrétisation de projets d’usines notamment celle de Rouïba et de Constantine.

En 2014, l’Allemagne était le cinquième fournisseur de l’Algérie qui avait importé pour 3,7 milliards de dollars de produits allemands, notamment des biens d’équipements industriels et des biens de consommations non alimentaires (+31,6%).

Pour sa part, l’Algérie avait exporté vers l’Allemagne plus de 363 millions de dollars de produits, notamment des hydrocarbures.

Source de l'article Portailcder

Aucun commentaire: