Translate

vendredi 1 juillet 2016

Plusieurs pays européens soutiendront le Maroc lors du procès sur l'annulation de l'accord agricole avec l'UE

Plusieurs pays européens seront en quelque sorte les “avocats“ du Maroc, le 19 juillet prochain, lors du procès en recours de l’annulation de l’accord agricole par la Cour de justice de l’Union européenne le 10 décembre dernier.

CJUE

Selon Libération.ma, la Cour de justice européenne a annoncé officiellement que l’Espagne interviendra lors du procès en faveur du Maroc. Le royaume ibérique sera suivi dans son soutien par la France et le Portugal. Des spéculations penchent également pour une adoption par l’Allemagne et la Belgique de la position espagnole.

La première séance de ce procès en appel de l’annulation de l’accord agricole devrait s’ouvrir le 19 juillet prochain devant la Cour de justice de l’UE dont le siège se trouve au Luxembourg. Une première séance qui devrait être consacrée à la présentation des arguments du Polisario pour le maintien de la décision de la cour.

Pour rappel, le 10 décembre 2015, alors saisie d’une requête du Polisario, la Cour de justice européenne avait décidé de l’annulation de l’accord agricole signé en 2002 entre le Maroc et l’UE, sous les protestations de Rabat. Motif principal de la décision: l’accord ne bénéficierait pas assez aux populations vivant au Sahara.

L’affaire avait provoqué un tollé, suivi d’une crise diplomatique entre Rabat et Bruxelles. Le royaume n’avait pas caché son “étonnement“ face à cette décision tout en réitérant son “rejet catégorique de la décision de la justice européenne“, dénonçant son “caractère hautement politique et contraire au droit international“.

La crise avait même mené au gel par le Maroc de ses relations diplomatiques avec les institutions européennes. La chef de la diplomatique européenne, Federica Mogherini, qui tentait de désamorcer cette crise, avait annoncé lors d’une visite en mars dernier à Rabat que les Vingt huit avaient introduit un recours pour l’annulation de la décision de la cour.

Depuis, le Maroc tout comme le Polisario activent leurs soutiens diplomatiques et politiques pour tenter de faire pencher la balance de leur côté. Nul doute que la décision de la Cour de justice à l’issue du procès inaugurera une nouvelle ère dans les relations entre Rabat et Bruxelles.

Par Ibrahima Bayo Jr - Source de l'article Huffpostmaghreb

Aucun commentaire: