Translate

mardi 26 février 2013

28 bourses européennes pour les universités algériennes


Les universités algériennes ont bénéficié d’un lot de 28 bourses de mobilité, ouvertes aux étudiants, enseignants et personnels administratif dans le cadre d’un programme de coopération euro-méditerranéen, visant, la promotion de la qualité de l’enseignement supérieur et la promotion des échanges interculturels entre les deux rives de la Méditerranée, a-t-on appris samedi auprès du rectorat de l’université de Béjaia.

Dans ce lot, huit bourses ont été accordées aux seules universités de Béjaia et Boumerdès, partenaires de ce réseau depuis plusieurs années, a-t-on précisé à l’APS.

Financées par la commission européenne, ces bourses, consistant en des allocations mensuelles allant de 1.000 à 2500 Euros, selon le profil de candidature (licence, master, doctorant, post-doctorant, administration), visent une mobilité entre les universités des deux rives de la Méditerranéen, regroupées au sein d’un consortium, piloté par l’université de Vigo (Espagne) et répartis à raison de 10 établissements supérieurs de part et d’autre de la Méditerranée.

Intitulé "Green-It", et intervenant dans le cadre plus global de celui plus connu sous le nom d’Erasmus Mundus, ce programme d’une durée de 4 années, comporte 185 bourses dans son ensemble et est soutenu par une dotation financière de 4,2 millions d’Euros. Il prévoit un "mouvement" dans les deux sens, de l’Europe vers l’Afrique du Nord, Egypte incluse, et inversement, a ajouté la même source, expliquant qu’au-delà, du volet pédagogique intrinsèque, l’objectif recherché vise à améliorer le brassage culturel entre les deux espaces et surtout l’attractivité de l’Europe en tant que pôle universitaire d’excellence.

Des journées d’informations sont ouvertes pour en expliquer le contenu et l’objectif et inaugurer ainsi l’appel à candidature dans chacun des établissements concernés, appelés à procéder aux sélections d’usages.

"L’excellence académique reste le critère premier dans la phase de présélection.

Mais d’autres critères peuvent influencer le choix définitif, tels la langue, les offres de formation des établissements d’accueil, la participation au réseau social du consortium, etc.", a précisé à ce titre, M. Bezzi Nacer, vice-recteur chargé des relations extérieures.

Par APS & Maghrebemergent

Aucun commentaire: