Translate

vendredi 15 février 2013

Nouveau soutien de l’UE pour renforcer l’employabilité au sud de la Méditerranée



La Fondation européenne pour la formation apportera un nouveau soutien aux pays du sud de la Méditerranée afin d’améliorer la gouvernance à divers niveaux des systèmes d’enseignement et de formation professionnels (EFP). 
Le projet « La gouvernance au profit de l’employabilité en Méditerranée » (GEMM, Governance for Employability in the Mediterranean), d’une valeur de 2 millions d’euros, contribuera au renforcement de l’employabilité des jeunes et des femmes

Ce projet d’une durée de trois ans se base sur une proposition conjointe de la direction générale de l’éducation et de la culture et de la direction générale du développement et de la coopération de la Commission européenne, indique un communiqué de presse de l’ETF.
 
Selon le communiqué, la plupart des pays de la région partagent des caractéristiques communes : pression démographique, vulnérabilité économique, très faibles taux d’activité et inégalité entre les hommes et les femmes dans le développement. Environ 60 % de la population a moins de 30 ans. Si la tendance actuelle se poursuit, le nombre de jeunes dans la région atteindra presque les 100 millions d’ici 2020.
 
Le projet GEMM sera axé sur l’assurance de la qualité et le financement de l’enseignement et de la formation. Le premier volet du projet permettra de développer les capacités des institutions publiques ainsi que des organisations d’employeurs et d’employés, afin qu’ils puissent travailler en partenariat pour augmenter la pertinence et la qualité de l’enseignement et de la formation.
 
Le deuxième volet tâchera d’augmenter les capacités des fournisseurs d’EFP et d’autres acteurs concernés, à l’échelon local,  pour qu’ils répondent davantage à la demande sur le marché du travail local. Les actions à l’échelle local alimenteront les réflexions et politiques nationales en matière d’EFP et d’emploi. Le projet accordera une grande importance à la coopération entre les pays, tant nord-sud que sud-sud.
 
Les participants sont l’Algérie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, le Territoire palestinien occupé et la Tunisie. Si la coopération entre l’UE et la Syrie reprenait, ce pays participerait aussi au projet.
 
Le projet GEMM est l’une des nombreuses actions entreprises par la Commission européenne pour mettre en pratique la communication conjointe de la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et de la Commission européenne, intitulée « Une stratégie nouvelle à l’égard d’un voisinage en mutation ».
 
La Fondation européenne pour la formation est une agence de l'Union européenne qui vise à contribuer au développement des systèmes d'éducation et de formation des pays partenaires de l’UE. Dotée d'un budget annuel de 18 millions d'euros, elle a pour mission d’aider les pays en développement et en phase de transition à exploiter le potentiel de leurs ressources humaines par le biais de réformes dans les secteurs de l’éducation, de la formation et de l’emploi, dans le cadre de la politique de relations extérieures de l’UE. 
 
Pour en savoir plus
Page web EU Neighbourhood Policy Info Centre – Éducation et formation
 

Aucun commentaire: