Translate

mardi 12 février 2013

Hausse du chômage au Maroc en 2012, les jeunes diplômés les plus touchés


L'année 2012 n'aura pas été un bon cru pour l'emploi au Maroc. Le taux de chômage a augmenté, pour s'établir à 9 %. Tous les secteurs d'activité ont enregistré des pertes d'emplois importantes, dans le sillage d'une déprime de l'économie locale, selon les dernières statistiques du Haut-Commissariat marocain au Plan (HCP). Le taux de chômage a enregistré ainsi une hausse de 0,1%, avec une augmentation du nombre de chômeurs de 10.000 personnes entre 2011 et 2012.

Selon une note de conjoncture publiée par le Haut-Commissariat marocain au Plan (HCP), la situation du chômage s’est légèrement dégradée en 2012, la crise touchant en particulier les jeunes. Au sein de cette frange de la population, le chômage a augmenté de 0,7 point parmi les 15-24 ans, et de 0,3 point parmi les 25-34 ans. Le taux de sous-emploi est toutefois en régression, selon le HCP, avec une baisse de 1,3 point.

La population active, âgée de 15 ans et plus, s'est établie en 2012 à 11.549.000 personnes, en très légère hausse (+ 0,1%) par rapport à l'année 2011, alors que le taux d'activité a baissé de 0,8 point, passant de 49,2 % en 2011 à 48,4 % en 2012. Par ailleurs, 127.000 emplois rémunérés ont été créés au cours de la même période, alors que l'emploi non rémunéré enregistre une baisse de 111.000 postes en zone rurale et 15.000 en zone urbaine.
Les pertes d'emplois sont quant à elles importantes. Tous les secteurs, hormis celui des services, ont perdu des emplois. Le secteur de l'agriculture, forêt et pêche perd 59.000 emplois, soit une baisse de  1,4 %, celui de l'industrie et artisanat perd près de 28.000 emplois perdus (baisse de 2,2 %), le BTP avec 21.000 postes d'emploi supprimés, perd de 2%. Le HCP fait également par d’un autre secteur, celui des « activités mal désignées », qui perd 2.000 postes d’emploi.

Taux de chômage à 9%
Le HCP relève ainsi que la population active en chômage a augmenté de 0,9% au niveau national, passant de 1.028.000 en 2011 à 1.038.000 chômeurs en 2012, soit 10.000 chômeurs en plus, dont 7.000 en milieu urbain et 3.000 en milieu rural. Le taux de chômage est passé de 8,9 % en 2011 à 9,0 % en 2012. Selon le milieu de résidence, il s'est stabilisé en milieu urbain à 13,4 % (13,42 % en 2011 contre 13,41 % en 2012), alors qu’en milieu rural, il est passé de 3,9 % à 4,0 %. Quant au sous-emploi des actifs occupés âgés de 15 ans et plus, il a régressé, passant de 1.106.000 en 2011 à 966.000 personnes en 2012, passant de 10,5 % à 9,2 %. Enfin, les taux de chômage les plus élevés au Maroc sont répertoriés chez les jeunes de 15 à 24 ans (18,6 %) et les diplômés (16,4 %). Le Maroc compte une population de plus de 35 millions d'habitants.
Source de l’article Maghrebemergent

Aucun commentaire: