Translate

lundi 18 février 2013

Coopération arabo-allemande “Ouissal’’… à la rescousse des femmes tunisiennes


Une association allemande parraine des projets socio-économiques qui aideront 30 Tunisiennes à améliorer leurs compétences dans leurs domaines de travail. Le projet de parrainage et de monitoring inclut des workshops qui feront participer des femmes tunisiennes et allemandes.

Dernier délai pour déposer les candidatures sur le site du projet, www.ouissal.org est prévu pour le 18 du mois en cours. Des femmes tunisiennes et allemandes vont prochainement s’attabler autour d’un projet de parrainage baptisé OUISSAL. Une belle idée, en fait, est celle d’aider des Tunisiennes à perfectionner leurs moyens pour mener à bien des projets socio-économiques. A l’initiative de l’Association euro-méditerranéenne pour la coopération et le développement EMA. Le projet de monitoring permettra au final de développer une idée commerciale durable.

18 février, dernier délai pour poser les candidatures
Selon Clara Gruitrooy la directrice du projet, « 30 participantes seront choisies par un comité de sélection de haut-rang, composé de présidentes d’organisations économiques tunisiennes et allemandes. Les femmes intéressées ont jusqu’au 18 février 2013 pour poser leur candidature en tant que mentor via le formulaire de candidature disponible sur le site internet www.ouissal.org ». Mais quels sont les critères de choix des candidates ? 

Selon la responsable du projet « Cette initiative est ouverte aux femmes tunisiennes ayant un intérêt à développer leurs activités vers l’Allemagne et/ou à coopérer avec une femme allemande afin de favoriser l’échange d’idées et de savoir-faire. » L’idée est donc de donner la possibilité aux Tunisiennes de donner libre cours à leur imagination pour créer tout en évoluant dans un cadre émulatif propice à l’innovation. Et puis aussi pour quoi pas pour faire de son projet un moyen pour faire connaître nos produits qui peuvent être acheminés vers l’Allemagne. Tunisiennes à vos marques !

Par Mona BEN GAMRA – Source le Temps

Aucun commentaire: