Translate

jeudi 14 février 2013

Résultats de l'appel à projets ENVI-Med 2012


Afin de favoriser la constitution de réseaux de recherche régionaux, le Ministère des Affaires Etrangères a lancé officiellement, au cours d’une réunion euro-méditerranéenne qui s’est tenue à Malte les 12 et 13 mars dernier, un nouveau programme thématique régional dédié aux recherches dans le domaine du développement durable intitulé ENVI-Med. 
Doté d’un fonds d’amorçage de 370.000 €, ce programme à vocation à s’autonomiser sur le principe de l’intérêt mutuel. Géré en lien avec le CNRS, ENVI-Med soutient des projets scientifiques impliquant une équipe française et au moins deux partenaires méditerranéens (dont au moins un non européen).

• Succès de cette première édition avec très bonne implication de la Tunisie

71 projets ont été reçus dans le cadre du premier appel à projets ouvert d'avril à juin 2012. Tous les pays du pourtour méditerranéen (15 au total) ont candidaté au sein de consortiums associant jusqu'à 6 pays et équilibrés entre les deux rives de la Méditerranée.

Les thématiques proposées, toutes en rapport avec une problématique environnementale en Méditerranée, étaient variées et couvraient divers champs disciplinaires : biologie, sciences de la terre et de l'univers, agronomie, sciences pour l'ingénieur, sciences humaines et sociales...

Le comité de sélection - composé du Ministère des Affaires Etrangères, du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et du CNRS - s'est réuni à Paris le 16 novembre dernier et a sélectionné 19 projets qui seront financés, en moyenne, 20 000 euros par an. (Liste des 19 projets retenus)

La Tunisie, qui était engagée dans 27 des 71 projets soumis (pays éligible le plus mobilisé derrière le Maroc), est impliquée dans 7 des projets retenus : BISTROMED (biodiversité ichtyologique), CHAMO (flux hydriques verticaux sur bassins versants), HyMeX-COOP (cycle de l'eau en Méditerranée), MEDIBIO (biodiversité de la Méditerranée), MUMEd (transition politique et mutations urbaines), PROCELEC (processus électoraux en Afrique du Nord), TPM(tourisme et patrimoine au Maghreb).

• Des modalités d'évaluation inédites

Les projets ont été classés selon leur qualité scientifique, évaluée à la fois par 13 organismes français spécialisés et chaque partenaire étranger impliqué (instances nationales, universités, centres de recherche ou experts indépendants selon les pays), sur la base d'une grille de notation commune. En Tunisie, l’évaluation, relayée par la Direction Générale de la Recherche Scientifique du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a été réalisée par les experts du comité mixte de coopération universitaire (CMCU) qui pilote le programme franco-tunisien "Partenariat Hubert Curien Utique".

L'expertise scientifique a ensuite été croisée avec l'avis d'opportunité des Ambassades et les priorités fixées par le comité de sélection (dont l'équilibre régional et thématique). Ont ainsi été retenus les projets ayant recueilli un avis (très) favorable de la part de tous les intervenants dans l'évaluation.

Le taux de réponse à ce premier appel d'offres démontre la convergence d'intérêts scientifiques autour du bassin méditerranéen. S’appuyant sur une forte mobilisation des pays concernés, Envi-Med constitue un nouvel outil de coopération prometteur pour le renforcement de l'espace euro-méditerranéen de la recherche.
Fichier attachéTaille
 ENVI-Med_Selection 2012.pdf80.29 Ko
Source de l'information Institut français de Tunisie

Aucun commentaire: