samedi 30 mars 2013

L'Union pour la Méditerranée redéfinit ses priorités pour l'emploi en 2013


Le programme "Jeunes femmes créatrices d'emploi" et le Centre de développement euro-méditerranéen pour les petites entreprises permettront de soutenir l'emploi en région selon l'UpM.

Allal Ouazzani Touhami, conseiller du secrétaire général de l’UpM (photo Euromed)
Allal Ouazzani Touhami, conseiller du secrétaire général de l’UpM

Dans le cadre du concours euro-méditerranéen de la création d'entreprise organisé par l'ACCEDE Provence Entrepreneurs et Euromed Management, mardi 26 mars 2013 à Marseille, l'Union pour la Méditerranée (UpM) rappelle ses projets pour l'emploi en 2013.

Dans une conférence intitulée "État des lieux économique et politique : comment entreprendre en méditerranée ?", Allal Ouazzani Touhami, conseiller du secrétaire général de l’UpM, rappelle que l'emploi et la jeunesse "s'inscrivent au cœur des défis de l'organisme et de la région (...) le taux de chômage parmi les jeunes avoisine les 24% dans les pays arabes".

Revenant sur l'ensemble des priorités de l'UpM pour 2013 (œuvrer pour le développement durable, l'interconnexion régionale, l'enseignement supérieur et le développement socio-économique), le conseiller détaille quelques actions phares de l'UpM.

Econostrum.info annonçait déjà la mise en place d'une série de projets pour le premier semestre 2013 : « Gouvernance méditerranéenne de l’Eau » et « Activités de Formation pour le Réseau Logistique Régional ». Mais le conseiller rappelle aussi l'importance du projet de désalinisation approuvé par les 43 pays pour la bande de Gaza, le plan solaire méditerranéen, l'axe autoroutier transmaghrébin entre le Maroc et l'Algérie et la création de l'université euro-méditerranéenne de Fez sur des thématiques relatives aux enjeux méditerranéens.

L'UpM et ses projets pour le développement socio-économique méditerranéen

Le programme « Jeunes femmes créatrices d’emploi » avec l'AFAEMME (0,3 M€) et le centre de développement euro-méditerranéen pour les microentreprises et les PME (5,4 M€) soutiendront le développement socio-économique de la région, rappelle Allal Ouazzani Touhami. Un soutien financier encore timide puisque la création de l'Université de Fez s'élève, en comparaison, à 136 M€.

Le Centre de développement fournira des services et des conseils aux petites entreprises de la région. Avec le réseau des CCI méditerranéennes, la Chambre de commerce de Milan, la BEI et la Commission européenne apporteront leur contribution à ce projet de deux ans.

Le conseiller à l'UpM annonce également le lancement d'une "initiative méditerranéenne de l’emploi pour véhiculer les bonnes pratiques en matière de création d’emploi pour juin 2013". L'idée d'une mobilité méditerranéenne sur le modèle Erasmus a également été évoquée sur le plan régional pour les étudiants de la région.

Le discours fait ainsi écho à la charte "Jey : junior entrepreneurship for youth" signée dans le cadre de cette journée. Projet pédagogique des étudiants des universités méditerranéennes et soutenu par l’OCEMO, il permettra la transmission des compétences et savoirs aux jeunes sans emploi et sans diplôme de la région.

"L'intégration régionale n'a pas été effective, la Méditerranée est la région la moins intégrée au monde" souligne le conseiller qui ajoute vouloir désormais agir "pour la coopération régionale (...) et accroître les synergies avec les autres acteurs clés de la région euro-méditerranéenne".
Par Astrid Jousset - Source de l’article Econostruminfo

Aucun commentaire: