Translate

dimanche 24 mars 2013

Record de participation à l’enquête annuelle sur la politique euro-méditerranéenne


120108_survey.jpgUn total de 844 personnes, leaders d’opinion, experts en affaires internationales et acteurs significatifs du monde méditerranéen, ont répondu à l’enquête de l’IEMed sur le bilan et les enjeux de la politique euro-méditerranéenne dans le contexte des bouleversements provoqués par le printemps arabe. 

Ce haut degré de participation témoigne de l’intérêt que suscite la façon dont la région méditerranéenne a évolué suite aux changements survenus durant les deux dernières années.

Les éditions précédentes avaient obtenu un nombre de réponses inférieur : 695 (2011), 598 (2010) et 371 (2009). Parmi les personnes ayant répondu à l’enquête, qui s’est déroulée entre le 8 janvier et le 8 mars, 53 % sont issues de l’UE et 45 % des pays partenaires méditerranéens.
Les pays les plus représentés sont : le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte et la Turquie et pour l’Europe : la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et la Grande-Bretagne.
Quant aux catégories, 47 % des participants sont des experts et des universitaires, 27 % appartiennent au milieu institutionnel et politique et 26 % sont des représentants de la société civile. Quant au genre : 33 % sont des femmes.
Les résultats de l’enquête, qui seront rendus publics prochainement, ont pour objectif de contribuer à l’orientation de politiques visant la région. L’enquête est réalisée par l’IEMed dans le cadre du programme cofinancé par l’Union européenne “Promoting mutual awareness, understanding and cooperation between the European Union (EU) and the European Neighbourhood Region (South)”.
Source de l'information IEMED

Aucun commentaire: